2001-02

Photo : X (Réduction du poster dans Allez Caen n°189)

Debout  : Braud, Catherine, Caillet, Faderne, Hébert, Watier.
Accroupis : Gravelaine, Bellisi, Deroin, Garcion, Bakour.

Gauthier entraîneur.
Jean-Louis Gasset quitte Caen à sa demande pour devenir entraîneur adjoint à Paris SG et Hervé Gauthier le remplace. Il dirigeait Laval depuis plusieurs saisons, et avait emmené Angers en division 1 en 1993, avec Desbouillons comme adjoint.
Des joueurs écartés.
Par ailleurs, désireux d'en finir avec une ambiance délétère qui mine l'équipe depuis 2000, les dirigeants décident d'écarter un certain nombre de joueurs pointés du doigt. Certains comme Le Grix réintégreront l'équipe assez vite et les bannis seront finalement Viseux, Gallon, Scaini et Bogaczyk, isolés sous la direction de Théault. En fait, ils partiront tour à tour durant la saison. Les départs principaux sont ceux de Tafforeau, en fin de contrat, pour Lille et Esceth N'Zi en direction de Lorient.
Gravelaine, recrue phare ...
Parallèlement, le club effectue un réel effort de recrutement. L'arrivée majeure est celle de Gravelaine, de retour à Caen après un long périple dont la dernière étape était Monaco. D'autres joueurs expérimentés viennent renforcer le club : le gardien monégasque Aubry, que Gauthier avait connu à Angers, l'avant-centre David Faderne, qui a roulé sa bosse dans plusieurs clubs, se révélant notamment être un buteur efficace à Ajaccio en division 2 et le libéro niortais Pascal Braud. Aubry sera en fait très souvent blessé et Catherine jouera deux tiers des rencontres. Quelques jeunes éléments arrivent aussi comme le défenseur latéral toulousain Nicolas Seube et l'attaquant Havrais Sébastien, ou encore Cédric Hengbart et Frédéric Coquerel, tous deux issus de clubs voisins. Salah Bakour, jeune milieu de terrain défensif, est définitivement intégré à l'effectif, de même que Bruno Grougi. De son côté, Olivier Bellisi revient d'une année de prêt à Louhans-Cuiseaux.
... jusqu'au retour de Dumas.
Guy David est encore directeur sportif, mais peu après le début de la saison, il retournera au contact des joueurs pour entraîner Martigues, au moment où Franck Dumas reviendra pour sa part à Malherbe. Devant retrouver la condition physique après une longue période sans jouer, il ne fera sa rentrée que sur le tard, qui plus est au poste de milieu défensif.  Pour en finir avec les retours, notons que Gaby Calderon est nommé à la tête de la formation, Larguet partant au Havre. Quatre équipes vont monter en fin de saison du fait du retour à vingt clubs en division 1.
 

Transferts

Arrivées

Gravelaine (Monaco), Dumas (Lens), Faderne (Bastia), Mazure (Le Havre), Aubry (Monaco), Bellisi (Louhans-Cuiseaux), Braud (Niort), Coquerel (Pont Audemer), Hriscu (Dinamo Bucarest), Seube (Toulouse), Hengbart (Mondeville).

Départs

Faderne (Ajaccio), Bogaczyk (Brest), Esceth N'Zi (Lorient), Hiaumet (Laval), Horlaville (arrêt), Lecour (Avranches), S.Tanguy (Louhans-Cuiseaux), Tafforeau (Lille), Scaini (Lyon), Gallon (Etoile Carouge), N'Diaye (Tranmere Rovers), Gnohéré (Burnley), Glonek (arrêt), Viseux.

La défense et l'attaque, un équilibre délicat.
Le premier match a lieu à Grenoble et l'on y constate des problèmes qui se répéteront souvent lors de la saison. Caen, efficace offensivement, mène 3-1 avec deux buts de Faderne mais se fait finalement battre 4-3, faute d'avoir pu gérer son avantage. Pour ses retrouvailles avec d'Ornano, Gravelaine, d'un magistral coup-franc, permet à son équipe de l'emporter 1-0 contre Wasquehal.
 

CAEN-WASQUEHAL 1-0 (Gravelaine)

Catherine; Caillet, Braud, Hébert, Bellisi; Bakour, Bodmer, Watier, Garcion (Deroin 65è); Faderne (Seube 87è), Gravelaine

N'ayant pu conserver son avantage initial à Ajaccio en concédant un nul 1-1 à huit minutes de la fin, Caen réussit ensuite à s'imposer 1-0 contre Martigues grâce à Bodmer à la dernière minute des arrêts de jeu. Mais à la rencontre suivante à domicile, Malherbe, bien que menant à deux reprises, retombe dans les travers vus à Grenoble et s'incline 4-2 contre Amiens. Ces problèmes d'équilibre entre la défense et l'attaque conduisent Gauthier à utiliser une défense à cinq éléments qui, dans un premier temps, a des effets plutôt positifs puisque le SMC aligne trois victoires consécutives dont deux à l'extérieur, puis fait match nul 0-0 à d'Ornano contre une équipe du Havre d'un bon niveau. Caen est alors troisième, son duo Gravelaine-Faderne se montrant particulièrement efficace. D'ailleurs, après une défaite à Strasbourg contre le grand favori, où Dumas effectue ses débuts, Malherbe alterne deux victoires à domicile et deux nuls à l'extérieur.
Occasion manquée.
A la veille de recevoir deux fois de suite, l'équipe est classée quatrième mais elle ne profite pas de cette double réception. Après avoir concédé un match nul 1-1 à Châteauroux, Caen est à nouveau battu 4-2 à domicile, par Saint-Etienne cette fois, et s'incline ensuite sur ce même score à Créteil, avec deux buts encaissés dans les cinq dernières minutes. Après avoir perdu 2-0 à Strasbourg en coupe de la Ligue, Caen bat Le Mans 2-0 à d'Ornano pour le dernier match aller et se retrouve sixième à mi-parcours.
La honte de la coupe.
Malheureusement, Malherbe s'en va connaître l'infamie en coupe de France. Après s'être imposés au tour précédent à Beauvais 2-0, les Caennais subissent la loi de La Montagnarde, une équipe bretonne de division d'honneur, et perdent 2-1 à la dernière minute, après avoir mené. La trêve survient deux matches plus tard avec un nul à domicile contre Ajaccio, les Corses égalisant à l'ultime instant.

CAEN-AJACCIO 1-1 (Garcion)

Aubry; Caillet, Braud, Hébert, Hengbart; Dumas (Watier 30è), Bakour, Deroin, Zanotti (Seube 88è); Gravelaine, Garcion (Bodmer 82è)

Caen est sixième mais l'écart avec les équipes promouvables s'est creusé.
Faderne trahit Caen.
L'intersaison est marquée par la conclusion de ce que l'on peut appeler l'affaire Faderne. Victime de ses états d'âme capricieux, celui-ci ne joue plus depuis plusieurs matches, alors qu'il avait réussi un bon début de saison, son opportunisme (huit buts dans les douze premières rencontres) bénéficiant d'une association réussie avec Gravelaine. Engageant avec le club une épreuve de force, il parvient à obtenir sa libération pour Ajaccio qui est un rival direct pour la montée. Evidemment, c'est une lourde perte pour l'équipe.
Plongée au classement.
La reprise est catastrophique et Caen ne gagne pas pendant sept matches. A domicile, après que Gravelaine eut marqué deux fois en début de match contre Gueugnon, le SMC prend deux buts coup sur coup juste avant la mi-temps pour finir à 2-2, puis perd 2-1 contre Laval après avoir mené jusqu'à sept minutes de la fin. Avant de recevoir Strasbourg, Caen a chuté à la quatorzième place. Privés de Gravelaine, expulsé au Havre, les Malherbistes réussissent pourtant un match plein. Menant 2-0 après un peu plus d'une demi-heure de jeu grâce aux deux jeunes bas-normands Hengbart et Coquerel, ils encaissent un but puis subissent l'exclusion de Bodmer mais tiennent bon et gagnent.

CAEN-STRASBOURG 2-1 (Hengbart, Coquerel)

Aubry; Hengbart, Dumas, Hébert, Suares; Bodmer, Bakour, Le Grix, Watier; Mazure (Caillet 71è), Coquerel (Deroin 81è)

Battus à Niort, ils réagissent encore en crucifiant les Nîmois à la dernière minute puis se font remonter de 3-0 à 3-3 à Nancy dans un match à l'image de la saison.
Six victoires pour finir.
Celle-ci s'achève alors de manière surprenante : pour finir, les Caennais triomphent six fois de suite, notamment à d'Ornano contre Beauvais où ils sont menés deux fois et s'imposent 3-2 à la dernière minute, et au Mans où ils enlèvent à l'équipe locale ses dernières illusions de montée.

LE MANS-CAEN 1-2 (Watier, Gravelaine)

Catherine; Seube, Caillet, Hriscu, Hengbart; Bodmer, Bakour, Watier (Bellisi 90è), Gravelaine; Mazure (Grougi 71è), Coquerel

Malherbe termine à la sixième place, devancé à la différence de buts par les Manceaux.

Effectif (matches joués)

Gardiens

Catherine (26), Aubry (14)

Défenseurs

Suares (7), Caillet (36-2), Seube (30), Braud (23), Hengbart (23-1), Bellisi (20), Dumas (14), Hriscu (5), Hébert (34-3)

Milieux

Grougi (17) Bakour (35), Deroin (27-1), Garcion (28-1), Le Grix (11), Zanotti (10-1), Bodmer (29-2)

Attaquants

Gravelaine (32-15), Watier (38-13), Coquerel (23-6), Faderne (17-8), Mazure (14-2), Gouiran (2)

L'attaque ne fait pas tout.
A l'issue de ce championnat, ce sont encore les regrets qui prédominent. Ce spectaculaire parcours final montre que Caen pouvait jouer pour la montée, avec des victoires peut-être plus probantes que celles du début de saison qui semblaient être dues à l'efficacité du tandem Gravelaine-Faderne alors que la maîtrise collective était par contre supérieure à la fin. Le déséquilibre de l'équipe est illustré par le fait d'avoir la meilleure attaque et l'avant-dernière défense, Gravelaine ayant marqué quinze buts (cinquième buteur) et Watier treize (neuvième). Par ailleurs, les séquelles de quelques affrontements internes conduisent à l'éviction d'Hervé Gauthier à la fin de la saison. 11028 spectateurs ont assisté en moyenne aux productions malherbistes à d'Ornano.

CHAMPIONNAT : DEUXIEME DIVISION

Matches aller

Matches retour

GRENOBLE-CAEN 4-3

 WASQUEHAL-CAEN 2-0

 CAEN-WASQUEHAL 1-0

 CAEN-AJACCIO 1-1

 AJACCIO-CAEN 1-1

 MARTIGUES-CAEN 2-1

 CAEN-MARTIGUES 1-0

 CAEN-GUEUGNON 2-2

 GUEUGNON-CAEN 2-2

 AMIENS-CAEN 3-2

 CAEN-AMIENS 2-4

CAEN-LAVAL 1-2

LAVAL-CAEN 0-1

 NICE-CAEN 2-1

 CAEN-NICE 1-0

CAEN-ISTRES 1-1

ISTRES-CAEN 0-3

 LE HAVRE-CAEN 2-1

 CAEN-LE HAVRE 0-0

CAEN-STRASBOURG 2-1

STRASBOURG-CAEN 3-1

 NIORT-CAEN 2-0

 CAEN-NIORT 2-1

 CAEN-NIMES 1-0

 NIMES-CAEN 2-2

NANCY-CAEN 3-3

CAEN-NANCY 1-0

CAEN-BEAUVAIS 3-2

BEAUVAIS-CAEN 1-1

CHATEAUROUX-CAEN 0-2

CAEN-CHATEAUROUX 1-1

SAINT-ETIENNE-CAEN 0-1

CAEN-SAINT-ETIENNE 2-4

CAEN-CRETEIL 3-0

CRETEIL-CAEN 4-2

LE MANS-CAEN 1-2

CAEN-LE MANS 2-0

CAEN-GRENOBLE 3-2

6ème, 58 points, 16 victoires, 10 nuls, 12 défaites, 59 buts marqués, 55 buts encaissés

COUPE DE FRANCE

7ème tour

CHERBOURG (CFA)-CAEN 0-1

8ème tour

BEAUVAIS (D2)-CAEN 0-2

32èmes

US MONTAGNARDE (DH)-CAEN 2-1

  

La famille dans les tribunes avant Caen-Wasquehal

 

2000/01

 

Accueil

 

2002/03