2008-09

Photo : d'après Alexandre Lucas (www.smcaen.fr)

 

Debout : Ben Khalfallah, Sorbon, Lemaître, Seube, Planté.
Accroupis : Savidan,  Deroin, Eluchans, Nivet, Florentin, Proment.

Le royaume du milieu.
Finalement, Gouffran n'est pas transféré à Paris : il se retrouve aux Girondins de Bordeaux et son transfert permet en retour l'acquisition du Valenciennois Steve Savidan. A trente ans, celui-ci s'est épanoui dans le club nordiste après un parcours atypique. Il a participé de façon primordiale à l'accession des Nordistes en ligue 1 puis a contribué à leur maintien à deux reprises, en marquant treize buts à chaque fois. Le départ de Gouffran crée aussi un vide sur le côté droit offensif et, peu de temps avant la reprise, Caen achète le rapide et technique milieu tunisien Fahrid Ben Khalfallah à Angers. Compan part à Montpellier un mois après le début du championnat. Samson allant à Reims, Jemaa retournant à Lens et Mazure n'arrivant pas à surmonter des faiblesses physiques récurrentes (il ne reviendra qu'en réserve, ne parvenant pas à se stabiliser sur la durée), Savidan n'est secondé en attaque que par les jeunes Toudic et Adnane qui revient d'un prêt à Cherbourg en National. Plus tard dans la saison, Dumas utilisera Youssef El-Arabi et Livio Nabab. En défense, Hengbart, en fin de contrat, rallie Auxerre. Il est remplacé par l'Argentin Pablo Barzola d'Argentinos Juniors. Côté gauche, Lemaître est définitivement reconverti, ce qui permettra à Seube de jouer un rôle multifonctions, essentiellement en milieu défensif. Au centre, il y a, au départ du championnat, pléthore de candidats pour jouer aux côtés de l'indiscutable Sorbon. Néanmoins, tous n'auront pas la même utilisation. En fait, au mercato d'hiver, Svensson, Thiam et Stéphane Zubar partiront après avoir peu ou prou joué. Par contre, Boucansaud, Leca et, pour finir la saison, Rémi Gomis reconverti, occuperont cette place. Dans l'entrejeu, Franck Dumas a beaucoup de choix et jouera presque systématiquement avec cinq milieux. Proment est indiscutable dans le secteur défensif mais Leca, Seube, Gomis et Raineau peuvent l'accompagner, de même que Nivet dans une configuration plus offensive. Devant eux, on trouve Eluchans, Florentin et Ben Khalfallah pour les côtés et le fidèle Deroin. Un jeune Hollandais de 17 ans, Van la Parra, vient de Feyenoord et le Malien de 19 ans, Sambou Yatabaré, apparaitra plus tard en équipe première. Enfin, chez les gardiens, Benoit Costil est prêté à Vannes en ligue 2 (de même qu'Oumar N'Diaye) et il est remplacé par Damien Perquis.


Arrivées

Savidan (Valenciennes), Adnane (Cherbourg), Ben Khalfallah (Angers), Barzola (Argentinos Juniors), Van la Parra (Feyenoord Rotterdam), Perquis (Beauvais), Raineau (Libourne)

Départs

Jemaa (Lens), Gouffran (Bordeaux), Hengbart (Auxerre), Costil (prêté à Vannes), O.N'Diaye (prêté à Vannes), S.Zubar (Vaslui, mercato d'hiver), Svensson (Göteborg, mercato d'hiver), Thiam (Reims, mercato d'hiver), Compan (Montpellier), Samson (Reims), Quellier (prêté à Reims)

Un premier tiers payant.
Après une défaite initiale à Bordeaux, Nivet ayant pourtant ouvert la marque, Caen reçoit Valenciennes pour les retrouvailles entre Savidan et son ancien club. En marquant un coup franc et en étant présent sur les deux autres buts, le néo-caennais signe son entrée et soigne sa popularité.

CAEN-VALENCIENNES 3-1 (Florentin, Savidan, Eluchans)

Planté; Seube, Sorbon, Boucansaud, Lemaître; Proment, Nivet, Deroin, Eluchans (Ben Khalfallah 65è), Florentin (Raineau 87è); Savidan (Compan 74è)

Durant le premier tiers du championnat, Malherbe ne perd que face à deux ténors. La réception de Paris voit Planté encaisser rapidement un but et son équipe courir après le score sans pouvoir le rattraper. A Marseille, si Savidan réussit à égaliser, l'OM parvient à gagner. En dehors de cela, Caen réussit à battre Saint-Etienne et Nantes à d'Ornano, marquant, contre les Canaris, trois buts en une demi-heure. A l'issue de ce match, Malherbe est d'ailleurs cinquième. Mais ensuite, les Caennais font trois matchs nuls d'affilée, avec des configurations diverses, se faisant rejoindre contre Grenoble et Nice à domicile et réussissant à combler un handicap de deux buts à Lille. Le déplacement au Stadium de Toulouse est le troisième match en une semaine et Caen, organisé avec trois milieux défensifs et deux milieux excentrés bloquant les couloirs, y obtient un succès tactique, Nivet signant peu après son entrée en jeu la victoire, sur une passe de Savidan.  

TOULOUSE-CAEN 0-1 (Nivet)

Planté; Barzola, Sorbon, Leca, Lemaître; Proment, Gomis, Seube; Adnane (Nivet 75è), Florentin (Toudic 65è); Savidan

Steve, sa vie dans les médias.
Caen est alors douzième et Savidan est décisif du point de vue des buts marqués mais aussi des dernières passes. C'est, de plus, un personnage médiatique et médiatisé et sa sélection en équipe de France pour le match amical France-Uruguay vient récompenser toutes ces qualités. Fidèle à lui-même, le troisième joueur caennais international (après Divert et Gravelaine) est à la hauteur, jouant sans complexe et offrant au public un retourné acrobatique.
Ben Khalfallah est également sélectionné en équipe de Tunisie.
Des blessures qui dérangent.
Le voisin havrais, pourtant en grande difficulté en championnat, ne réussit pas aux malherbistes. Déjà défaits en coupe de la ligue, 3-1 après prolongations, ceux-ci sont battus à domicile au terme d'un match bien triste. S'ils se reprennent ensuite à Nancy avec un score de parité puis en battant Auxerre grâce à une tête de Lemaître, les Caennais, pourtant neuvièmes, ne sont plus aussi à l'aise. Des blessures en série ont largement diminué le potentiel offensif et ne permettent plus de servir Savidan dans des conditions optimales. Jusqu'à la trêve, Caen va être privé de Deroin (pubalgie), Ben Khalfallah (claquage), Eluchans (opéré d'une épaule) et Florentin (ménisque). Franck Dumas doit se replier sur une tactique défensive. Même si Malherbe n'est pas loin de l'emporter à Sochaux où un doublé de Gomis est annihilé in extremis par les Doubistes, l'équipe finit l'année par quatre matchs sans gagner, perdant pour finir contre Lyon. La mi-championnat est atteinte à la treizième place, huit points devant le premier relégable.
Savidan, partira, partira pas ?
La réussite de Savidan, pourtant moins en valeur après sa sélection, attise les rumeurs de transfert. Annoncé à Lyon ou à Marseille, il finira en fait par prolonger d'un an son contrat avec Caen. Comme il a été écrit plus haut, le mercato d'hiver voit plusieurs départs de défenseurs centraux non utilisés mais il n'y a pas d'arrivée, hormis le retour de Quellier, prêté en début de saison à Reims. 
Quinze matchs sans victoire.
A la reprise, Caen se qualifie aux tirs aux buts à Nantes. Le match retour contre Valenciennes étant reporté, c'est en recevant Monaco que Malherbe reprend le championnat. Menée 2-0 assez vite, l'équipe se retrouve après la pause et finit par égaliser dans les arrêts de jeu par Nivet. Eliminée en coupe par le Boulogne sur Mer de Philippe Montanier, elle commence un chemin de croix aux stations parsemées de regrets. A Saint-Etienne, Savidan rate deux face à face avec le gardien qui l'auraient mise à l'abri en première période. Contre Lorient, Nantes et Nice, elle prend l'avantage sans pouvoir le garder et c'est même à une minute de la fin que les Azuréens égalisent. A Grenoble, elle réussit à revenir au score en étant réduite à dix mais perd sur un corner au dernier instant. Face à Lille, une mésentente entre Boucansaud et Planté conduit au but lillois. Dumas menace, met des joueurs sur la touche, lance dans le bain le prometteur Yatabaré mais rien n'y fait. A la trentième journée, après une série de quinze matchs sans gagner, Caen est avant-dernier, à deux points du salut, et se déplace au Havre qui le suit au classement. Savidan n'a marqué que trois fois en championnat depuis sa sélection. 
Sur le fil du rasoir.
Dans ce match couperet, Caen gagne, Savidan ouvrant le score et Lemaître offrant encore sur une tête la victoire, à trois minutes de la fin, lui qui avait donné de la même façon le précédent succès.

LE HAVRE-CAEN 1-2 (Savidan, Lemaître)

Planté; Barzola, Sorbon, Gomis, Lemaître; Seube, Nivet, Deroin (Nabab 83è), Yatabaré (Toudic 57è), Ben Khalfallah (Eluchans 68è); Savidan

Malherbe retrouve ainsi le droit d'y croire mais les vieux démons ont la vie dure. En recevant Nancy, les Caennais encaissent un but dès la première minute et, malgré l'égalisation de Yatabaré, se font surprendre peu avant le terme, concédant des buts évitables. De plus, ils perdent Nivet (luxation de l'épaule) jusqu'à la fin. Contre Auxerre, le pire est atteint car, menant grâce à un superbe tir de Proment, les malherbistes se font rejoindre à la 85ème minute suite à une passe en retrait molle et naïve de Gomis puis perdent quatre minutes plus tard. La situation comptable n'a pas changé et, pour assurer son maintien, chaque match à domicile devient vital, les déplacements à Rennes et Lyon s'avérant délicats (ils seront d'ailleurs perdus). Avec un Savidan retrouvé, Caen bat Le Mans puis Sochaux et, à la veille de la dernière journée, se retrouve dix-septième, devançant Saint-Etienne à la différence de buts.
Le match des extrêmes.
Celle-ci est très favorable donc une victoire suffit. Le problème est que l'adversaire est Bordeaux qui, de son côté, vient jouer le titre pour lequel il lutte avec Marseille. Les Girondins sont euphoriques et restent sur dix victoires consécutives. Malgré une volonté de bien faire, les Caennais se font piéger sur un coup franc conclu par une tête de Gouffran. Même si Yatabaré rate une balle d'égalisation, Saint-Etienne a, de son côté, gagné et 20823 spectateurs voient l'échec de l'opération maintien.

CAEN-BORDEAUX 0-1

Planté; Barzola, Sorbon, Gomis, Lemaître; Seube (N'Diaye 79è), Leca (Nabab 57è), Ben Khalfallah (Eluchans 70è), Deroin, Yatabaré; Savidan


Effectif (matches joués)

Gardiens

Planté (36), Thébaux (2)

Défenseurs

Seube (35-3), Sorbon (31), Boucansaud (14), I.N'Diaye (1), Svensson (1), Lemaître (34-2), Leca (24), Barzola (32-1)

Milieux

Deroin (26-4), Gomis (28-2), Proment (28-1), Raineau (9), Florentin (24-2),  Eluchans (23-1), Nivet (32-6), Ben Khalfallah (29-2), Yatabaré (10-1), Van la Parra (2)

Attaquants

Savidan (37-14), Toudic (29), Compan (1), El-Arabi (3), Nabab (2), Adnane (14)

Descente, mode d'emploi.
Caen descend donc en ligue 2 pour la quatrième fois, alors que ce danger ne semblait pas menacer à l'orée de la saison et encore moins peu après son début. Steve Savidan aura marqué quatorze buts et délivré six passes décisives et, de ce point de vue, son insertion dans l'équipe peut être considérée positive. Malheureusement, celle dans le groupe semble avoir pâti de son charisme, notamment après une sélection qui a accru celui-ci. Les nombreuses blessures de l'automne ont également affaibli un effectif peu pléthorique et encore diminué en nombre au mercato d'hiver. Un alter ego de Sorbon ne s'est jamais imposé en défense centrale et aucun attaquant autre que Savidan n'a marqué de but, Nivet pointant par contre à six réalisations. Sur le terrain, Caen a mené douze fois sans gagner à la fin et peut regretter des points perdus de façon incroyable. 18914 spectateurs en moyenne ont assisté à l'irréversible chute de leur équipe.     

CHAMPIONNAT : LIGUE 1

Matches aller

Matches retour

BORDEAUX-CAEN 2-1

VALENCIENNES-CAEN 2-0

CAEN-VALENCIENNES 3-1

CAEN-MONACO 2-2

MONACO-CAEN 1-1

PARIS-SG-CAEN 2-0

CAEN-PARIS SG 0-1

ST ETIENNE-CAEN 3-2

 CAEN-ST ETIENNE 2-0

CAEN-LORIENT 1-1

 LORIENT-CAEN 1-1

NANTES-CAEN 1-1

 CAEN-NANTES 3-0

 CAEN-MARSEILLE 0-1

 MARSEILLE-CAEN 2-1

GRENOBLE-CAEN 2-1

CAEN-GRENOBLE 2-2

CAEN-LILLE 0-1

 LILLE-CAEN 2-2

NICE-CAEN 2-2

CAEN-NICE 1-1

CAEN-TOULOUSE 0-0

TOULOUSE-CAEN 0-1

LE HAVRE-CAEN 1-2

 CAEN-LE HAVRE 0-1

CAEN-NANCY 1-2

NANCY-CAEN 1-1

AUXERRE-CAEN 2-1

CAEN-AUXERRE 1-0

CAEN-LE MANS 3-1

LE MANS-CAEN 2-0

RENNES-CAEN 1-0

CAEN-RENNES 1-1

CAEN-SOCHAUX 2-0

SOCHAUX-CAEN 2-2

LYON-CAEN 3-1

CAEN-LYON 0-1

CAEN-BORDEAUX 0-1

18ème , 37 points, 8 victoires, 13 nuls, 17 défaites, 42 buts marqués, 49 buts encaissés

COUPE DE FRANCE

32èmes de finale

NANTES-CAEN 2-2 (3-5 tab)

16èmes de finale

BOULOGNE (L2)-CAEN 3-1

 

Pour visualiser l'effectif 2008/09

 


 

2007/08

 

Accueil

 

 2009/10