1973-74

Photo : X (Ouest-France)

Debout : Lunel, Guillemont, Moulinet, Gouverneur, Bandzwolek, Mouilleron.
Accroupis : J.Guesdon, Cadile, Pottier, Guilhen, Lebarillier.
Douville sera préféré à Guillemont et commencera une longue carrière dans les buts de Malherbe.

Beaucoup de départs pour une ossature régionale.
La désillusion de la saison précédente, sportive mais aussi financière, conduit le Stade Malherbe de Caen à changer de politique en revenant à une approche plus régionale. C'est d'autant plus nécessaire que bon nombre des cadres de l'équipe, notamment les plus expérimentés, la quittent. Elle est désormais entre les mains des locaux déjà présents comme Pottier, Lecampion, Bigeon, Lunel, Moulinet et Gouverneur. Patrick Chau est reconverti au poste de latéral gauche. Le buteur lexovien Patrick Lebarillier apparaît également, avec trois joueurs dont le nom sera pour longtemps associé à celui du SMC : le mythique gardien de buts Alain Douville, l’excellent meneur de jeu Jean-Paul Pottier (arrivé en même temps que Lunel) et le solide milieu défensif Yannick Carreau. Alain Douville était venu de Saint-Lô au début de la saison précédente mais il ne pouvait pas jouer, étant considéré comme muté. Par contre, Daniel François part à Lorient et Jacky Guimbault à Dunkerque, ces deux clubs étant en division 2. Georges Sorgic retourne en Belgique à Hasselt puis à la Louvière pour une carrière qui le mènera aux Etats-Unis, à San José puis à Los Angeles en 1976. On note également la venue du junior rennais Patrick Le Goff, ainsi que, vers la fin des matches aller, celle de l'Argentin Armando Gigliotti pour épauler son compatriote Cadile. Les débuts de cet avant-centre ou milieu offensif, arrivé de Catanala en Grèce, auront lieu en coupe de France contre Bayeux.
Jacques Mouilleron, joueur puis entraîneur.
Il y a cependant des exceptions à cette règle locale. La principale est l'arrivée de Jacques Mouilleron comme stoppeur ou milieu défensif. Sa carrière de joueur qui lui fit passer sept ans à Angers, avant d’aller au Red Star puis à Caen s’arrêtera en cours de saison, en mai 1974 contre le Racing suite à une hernie discale. Néanmoins, on le retrouvera parfois sur le terrain lors des trois saisons suivantes. De plus, comme on le verra plus bas, il deviendra assez vite l'entraîneur du SMC. Emile Rummelhardt restera alors au club pendant quelques mois, s'occupant plus particulièrement d'Alain Douville.
 

Transferts

Arrivées

Lebarillier (Lisieux), Mouilleron (Red Star), Le Goff (Rennes), Gigliotti (Catalana)

Départs

François (Lorient),Guimbault (Dunkerque), Hernandez, Arnould (Condé sur Noireau), Sorgic (Hasselt), Zaja (Sibenik), Gondet, Legendre (St Vaast), Madeleine (Poissy)

Longtemps dans les premiers.
Malherbe commence la saison en perdant logiquement 3-1 à domicile face au Paris FC, allant jusqu'à offrir leur deuxième but aux parisiens. Après ce revers, avec un Pottier animant le jeu avec brio, Caen effectue six matches sans défaite. A Joinville, c'est au tour des malherbistes de bénéficier, grâce à Ilbert, d'une erreur de l'adversaire. Le dernier match de la série est une belle victoire 2-0 à Lisieux.  Lebarillier, qui vient d'en finir avec le service militaire, y crucifie ses anciens coéquipiers, en offrant le premier but à Guilhen et en marquant lui-même à la dernière minute. Cette belle période trouve sa fin face à la réserve de Rennes à Venoix, les Caennais, jouant au-dessus de leurs moyens en première mi-temps, s'écroulent physiquement en seconde après avoir encaissé un but juste à la reprise. Ils se reprennent ensuite en gagnant chez le deuxième Quimper, puis en battant Brest avec un doublé de Cadile (qui en refera un contre Berné). Ils atteignent la deuxième place à la onzième journée, alors que Jacques Mouilleron est devenu, en pratique, l'entraîneur. Joueur, il passe au milieu en laissant sa place de stoppeur à Gouverneur. Le jeune attaquant Patrick Chau est, quant à lui, reconverti arrière gauche.
Piétinement.
Malheureusement, l'équipe perd Pottier, plâtré à la suite d'une fracture de la jambe et piétine jusqu'à la trêve, semblant accuser la fatigue. A l'occasion du match de coupe à Bayeux, Bigeon (absent depuis la deuxième journée) signe son retour par un but et Gigiotti son entrée par deux mais c'est la seule victoire jusqu'à la mi-parcours. Après un match au sommet contre le leader Malakoff, marqué par une certaine agressivité et qui se termine par un score nul 0-0 puis un autre nul à Colombes, Caen termine les matchs aller à la quatrième place. Le SMC est éliminé 2-1 de la coupe de France par l'équipe de division 2 de Châteauroux, alors que Prenveille avait ouvert le score dès la cinquième minute.
Evolution de l'équipe.
Outre les suppléances ponctuelles de Douville, par Guillemont face au Havre et par Fossard contre Juvisy, quelques changements ont lieu dans l'équipe. Cadile disparaît, Pottier revient, Bigeon passe au milieu et les juniors Le Goff et Prenveille sont titularisés en attaque pour quelques matchs. A la  reprise du championnat, Malherbe reste en contact avec les leaders, à bonne distance cependant de Quimper qui domine les débats, ne gagnant malgré tout que contre Le Havre et face à Joinville avec un score de 4-1 (dont un doublé de Lebarillier) spectaculaire mais flatteur. Cette période dure jusqu'au derby contre Lisieux à Venoix, sanctionné par un 0-0 et où Bigeon se fracture la cheville.
En manque de finisseur.
Caen, en mal d'efficacité, subit alors quatre défaites d'affilée, dont la dernière 3-2 à Venoix face à Quevilly en ayant été mené 3-0, Gigliotti signant au passage un doublé. A cinq journées de la fin, le SMC est tombé à la neuvième place, à portée des relégables, mais il se reprend de manière surprenante étant donné ses difficultés, en gagnant 4-1 à Berné avec un triplé de Lebarillier, puis sur le même score à Venoix en recevant Lucé. Lecampion et Guilhen sont revenus dans une équipe qui rencontre pour finir trois formations parisiennes. Deux défaites sanctionnent le déplacement à Malakoff et la réception du Racing, la première nette et la seconde due à un lot important de blessés. Pour conclure, Malherbe réussit un bon match nul à l'extérieur contre le Paris FC qui, après une spectaculaire remontée, est champion du groupe.

Effectif utilisé (matchs joués - buts marqués)

Gardien

Douville (27), Fossard (2), Guillemont (1)

Défenseurs

Moulinet (16), Bandzwolek (28), Lunel (30), Mouilleron (23-1), Gouverneur (23), Chau (16-1), Pitel (1), Champain (1)

Milieux

Pottier (19-2), Carreau (16-1), Lecampion (7), Gautier (5-1), Lecanu (8-1), Le Goff (9-1), Michel (1)

Attaquants

Bigeon (12-1), Cadile (14-4), Lebarillier (27-10), Guilhen (17-4), Ilbert (15-2), Gigliotti (12-5), J.Guesdon (1), Bernard (2), Prenveille (11-1), Gaucher (1)

Maintien sans frayeur mais ...
La conclusion est une septième place dans le groupe Ouest de division 3, en tête d'un groupe très serré d'équipes : huit se tiennent en trois points, dont les deux dernières sont relégables. Malgré les dix buts de Lebarillier et les cinq de Gigliotti, Malherbe aura eu des problèmes d'efficacité, effectuant beaucoup d'essais en attaque, y compris ceux de jeunes comme Le Goff, Bernard ou Prenveille. La blessure de Pottier a également pénalisé Caen, ce joueur s'étant mis en valeur lors de la plupart des matchs qu'il a joués. Malherbe est retombé à une moyenne de 1505 spectateurs.

CHAMPIONNAT : TROISIEME DIVISION GROUPE OUEST

Matches aller

Matches retour

CAEN-PARIS FC 1-3

 EVREUX-CAEN 2-0

 CAEN-EVREUX 1-0

CAEN-LE HAVRE 2-1

LE HAVRE-CAEN 1-1

 CONCARNEAU-CAEN 1-1

 CAEN-CONCARNEAU 2-1

CAEN-JOINVILLE 4-1

JOINVILLE-CAEN 0-1

 JUVISY-CAEN 1-0

 CAEN-JUVISY 0-0

 CAEN-LISIEUX 0-0

 LISIEUX-CAEN 0-2

RENNES B-CAEN 2-1

CAEN-RENNES B 0-3

 CAEN-QUIMPER 0-1

 QUIMPER-CAEN 1-2

 BREST-CAEN 1-0

 CAEN-BREST 3-0

 CAEN-QUEVILLY 2-3

 QUEVILLY-CAEN 0-0

 BERNE-CAEN 1-4

 CAEN-BERNE 2-2

 CAEN-LUCE 4-1

 LUCE-CAEN 2-0

 MALAKOFF-CAEN 2-0

 CAEN-MALAKOFF 0-0

 CAEN-RC FRANCE 1-3

 RC FRANCE-CAEN 1-1

PARIS FC-CAEN 0-0

7ème , 29 points, 10 victoires, 9 nuls, 11 défaites, 35 buts marqués, 34 buts encaissés

COUPE DE FRANCE

6ème tour

CAEN-BAYEUX 3-0

7ème tour

CHATEAUROUX (D2)-CAEN 2-1


Compositions d'équipe et buteurs de la saison

 

1972/73

 

Accueil

 

1974/75