1980-81

Photo : X  (fournie par Alain Douville)

Debout : Laurier, Toh, Théault, Guyonnet, Douville, Prieur, Lefol, Delval.
Accroupis : Hestin, Ilbert, Ferrigno, Massot, François, Oughlis, Barraud.

Renforcer l'attaque.
De nouveau en division 2, qui plus est après une brillante saison, Malherbe souhaite s’y installer. Mais malgré le parcours exceptionnel effectué en 79/80, les problèmes offensifs n'ont pas été totalement résorbés, la force malherbiste ayant été essentiellement défensive et collective avec Laurier en maître d'oeuvre. De ce fait, Caen recrute les attaquants Jean Toh, du Stella Abidjan et Antoine-Denis Ferrigno. Celui-ci vient de Blois (division 2) et avait été formé à Lyon en y ayant joué trois matches en division 1 en 1978/79 (un but), saison où il avait marqué seize fois en division 3 avec la réserve. On reparlera également de la venue du jeune Xavier Agostini des PTT Caen.
Deux techniciens au milieu.
Au milieu de terrain arrivent Luc Barraud, en provenance de Rennes (division 2) et qui avait connu Laurier au Mans, ainsi que l'Algérien Khalifa Ben Messaoud, étudiant en médecine à Caen, qui avait déjà été essayé à l'intersaison précédente dans un match amical contre Bastia et recruté sans pouvoir jouer. Ces deux hommes sont des excellents techniciens, d'une grande élégance, l'Algérien ayant évolué en division 1 dans son pays et été international. Notons que Yannick Carreau jouera très peu cette année-là (stoppeur en remplacement de Guyonnet à Paris et un remplacement de Théault).
 

Transferts

Arrivées

Ferrigno (Lyon), Barraud (Rennes), Toh (Abidjan), Agostini (PTT Caen), Hestin, Ben Messaoud (DNC Alger)

Départs

 

La Roumanie à Venoix.
Lors des matches de préparation, Caen reçoit à Venoix l'équipe de Roumanie et perd 4-2 devant 2000 spectateurs avec des buts de Barraud et Oughlis.
Inefficaces.
Malheureusement, dès le début du championnat, les problèmes d'efficacité resurgissent malgré un jeu souvent agréable. Après un nul contre Noeux à Venoix, le SMC perd trois fois en ne marquant qu'un seul but par Ferrigno. Contre Châteauroux, Malherbe donne même une leçon de football à son adversaire venu défendre, se procurant de nombreuses occasions, puis perd sur un tir lointain conluant un contre. La première victoire survient à Venoix contre Paris FC : Caen, offensif dès le coup d'envoi, marque à huit minutes de la mi-temps puis tient le choc lors d'une difficile seconde période. Malherbe est ensuite battu par le leader Rouen en encaissant les buts juste avant et après la mi-temps, puis reçoit le dauphin Thionville.
La révélation d'Agostini.
Afin de donner plus de puissance physique à son attaque, Laurier titularise Agostini comme avant-centre, le rapide mais frêle Oughlis étant écarté. Le nouveau venu réussit pleinement son entrée malgré un 0-0 encore immérité, un penalty n'étant pas sifflé sur la fin. Le SMC va un peu mieux, obtenant un match nul 2-2 à Abbeville en étant réduit à dix et en égalisant à cinq minutes de la fin, Ben Messaoud faisant son entrée dans l'équipe, puis un autre sur un score vierge à Venoix contre Guingamp. L'équipe obtient sa deuxième victoire contre Le Havre, grâce à un but d'Agostini qui s'est imposé en attaque, et abandonne la lanterne rouge à cette occasion.
 

Xavier Agostini

Jusqu'à la fin du parcours aller, les malherbistes, notamment héroïques face à Quimper pour défendre un avantage acquis tôt dans la partie, gagnent les matchs à Venoix. L'attaque reste néanmoins peu efficace et ce sont les milieux qui permettent la première victoire par deux buts d'écart contre Limoges. Moins à l'aise en déplacement, Caen finit la première partie du championnat dans un groupe de trois derniers ex-aequo, à seulement trois points de la huitième place.
Le drame d'Agostini.
Entre-temps, il y a eu un drame : alors qu'il était blessé et que ses coéquipiers jouaient à Blois, Xavier Agostini a été victime d'un terrible accident de voiture. Il restera indisponible de longs mois et sa cheville gardera des séquelles, freinant une carrière qui s'annonçait brillante.
L'espoir à la reprise.
Les deux premières rencontres du parcours retour entretiennent l'espoir puisqu'après avoir battu Orléans 2-0 en marquant au début et en fin de partie, Malherbe va chercher un nul méritoire à Châteauroux. Humiliés 5-0 à domicile par Brest avec trois buts en neuf minutes autour de la demi-heure de jeu, les Caennais battent le deuxième Rouen 2-1 à la réception suivante, à l'issue d'un match abordé avec l'engagement d'une rencontre de Coupe. Après ce succès, le SMC pointe à la quatorzième place, trois points devant les relégables.
Incroyable série noire.
Mais cette victoire sera la dernière des Caennais en championnat : lors des douze journées suivantes, ils ne feront plus que trois nuls. Contre Abbeville, deux journées après le succès rouennais, Laurier manque un penalty, tenté seulement parce que les habituels tireurs Barraud et Ferrigno étaient déjà remplacés, et Caen concède un nul 0-0. Les malherbistes n'arrivent plus à marquer : malgré douze corners obtenus en première période, ils s'inclinent à Venoix 2-0 face à Montmorillon.  Redevenu dernier, Malherbe rate définitivement le coche à cinq journées de la fin en recevant Blois. Ferrigno ouvre le score contre son ancien club après six minutes, mais les Malherbistes manquent ensuite encore de réalisme. Blois égalise à un quart d'heure de la fin, puis marque en contre sur le fil alors que Caen se rue à l'attaque pour emporter la décision. Au match suivant à Limoges, le SMC concède à la dernière minute le but égalisateur à 1-1. C'en est fini des illusions.
Derniers par manque de buteur.
Finissant par trois défaites de plus, dont deux très lourdes à domicile, Malherbe termine bon dernier de son groupe, ayant la moins bonne attaque et la pire défense, à six points du premier non relégué. Oughlis et Ferrigno, meilleurs buteurs, plafonnent à cinq buts, ce qui souligne la cruelle inefficacité offensive. Malgré tout, ce sont 2330 spectateurs qui sont venus en moyenne à Venoix. 

Effectif

Gardiens

Douville (31), Schemitt (2), Hestin (1)

Défenseurs

Lefol (12), Théault (33-2), Guyonnet (30), Delval (25-1), Ilbert (33-1), Carreau (2), Lefiot (1)

Milieux

Prieur (30), Laurier (19), Massot (12), Barraud (33-4), Ben Messaoud (20-3), Guéhassa (1)

Attaquants

Jacobs (22), François (28-2), Oughlis (30-5), Raymond (1), Ferrigno (23-5), Toh (5), Agostini (9-1), Leroy (7), Duquesnay (1), Houitte (1), Mouchel (1)

Bastia et Saint-Etienne pour se consoler un peu.
C’est encore la coupe de France qui offre à Caen une petite satisfaction, avec une nouvelle participation aux trente-deuxièmes de finale contre une équipe de division 1 qui est cette fois Bastia, et toujours à Evreux. Pascal Théault rate un penalty à la troisième minute et, après une demi-heure de domination caennaise, les Corses prennent le contrôle du jeu et marquent. Ils rajouteront deux buts lors des dix dernières minutes pour gagner 3-0 et finiront d'ailleurs vainqueurs de cette coupe de France.  Au printemps 1981, Caen, renforcé par les retours ponctuels de Marie et Desbouillons, reçoit Saint Etienne et perd 4-3. Parmi les buteurs caennais figurent deux joueurs à l'essai, Brown et Bridonneau, qui ne vont pas tarder à être engagés pour la saison suivante. 
 

Photo : X (fournie par Pascal Théault)

CHAMPIONNAT : DEUXIEME DIVISION GROUPE B

Matches aller

Matches retour

CAEN-NOEUX 0-0

 CAEN-ORLEANS 2-0

 ORLEANS-CAEN 4-1

CHATEAUROUX-CAEN 1-1

CAEN-CHATEAUROUX 0-1

 CAEN-BREST 0-5

 BREST-CAEN 2-0

 PARIS FC-CAEN 0-0

 CAEN-PARIS FC 1-0

 CAEN-ROUEN 2-1

 ROUEN-CAEN 2-0

 THIONVILLE-CAEN 2-0

 CAEN-THIONVILLE 0-0

 CAEN-ABBEVILLE 0-0

 ABBEVILLE-CAEN 2-2

GUINGAMP-CAEN 5-1

CAEN-GUINGAMP 0-0

 CAEN-DUNKERQUE 0-0

 DUNKERQUE-CAEN 2-1

LE HAVRE-CAEN 2-0

CAEN-LE HAVRE 1-0

 CAEN-MONTMORILLON 0-2

 MONTMORILLON-CAEN 4-1

 QUIMPER-CAEN 2-1

 CAEN-QUIMPER 1-0

CAEN-BLOIS 1-2

BLOIS-CAEN 2-1

LIMOGES-CAEN 1-1

CAEN-LIMOGES 2-0

CAEN-REIMS 2-4

REIMS-CAEN 4-1

CAEN-RENNES 2-6

RENNES-CAEN 0-0

NOEUX-CAEN 2-0

18ème, 22 points, 6 victoires, 10 nuls, 18 défaites, 25 buts marqués, 58 buts encaissés

COUPE DE FRANCE

6ème tour

BAYEUX-CAEN 0-1

7ème tour

CAEN-NEIGES LE HAVRE 2-0

32èmes

BASTIA (D1)-CAEN 3-0

 

Compositions d'équipe et buteurs de la saison

 

1979/80

 

Accueil

 

1981/82