1985-86 : adoption du statut professionnel

Photo : X (80 ans de passions, publicité pour le Crédit Agricole)

Debout : Mankowski, Montanier, Bala, Divert, Stéphan, Angué
Assis : Roques, Avrillon, Lebourgeois, Point, Lefol, Vandeputte
Accroupis : Crapoulet, Scipion, Hamon, Théault, Pichard, M'Bemba

Statut pro.
Le Stade Malherbe de Caen adopte le statut professionnel, étape inévitable pour un club de cette dimension, et indispensable pour viser le haut niveau.
Douville arrête, Bensoussan et Montanier arrivent.
Alain Douville met fin à sa carrière de joueur et devient l'entraîneur des gardiens. Angué, qui a disputé plus de la moitié des matches en 1984/85, doit être titularisé à sa place mais, au dernier moment, le club fait venir Michel Bensoussan, le gardien de Rouen (qui vient d'être relégué en division 2), champion Olympique en 1984, même s'il n'était alors que remplaçant. Le FC Rouen, financièrement et sportivement en difficulté, avait laissé libre son gardien proche d'arrêter sa carrière. Comble de malchance, peu après le début de la saison, Angué sera victime d'une double fracture du tibia-péroné lors d'un match de lever de rideau opposant les équipes B et C du SMC. Philippe Montanier débarque d'Evreux à ce même poste.
Une nouvelle défense centrale et un nouveau meneur.
En défense centrale, Malherbe recrute le libéro Bruno Scipion, de Lisieux, et le stoppeur amiénois Eric Bala, que Mankowski a cotôyé en tant que joueur. Pascal Théault, technicien élégant, mais moins défenseur que l'ex-Lexovien, est de ce fait intégré au milieu de terrain.  Enfin, Guy Stéphan vient d'Orléans (division 2) au poste de meneur de jeu. En attaque, Lemesle revient de Brest où une concurrence exacerbée ne lui a pas permis de saisir sa chance, une blessure subie lors d'un entraînement l'ayant de plus éloigné des terrains pendant quatre mois. Cependant, pour avoir prolongé ses vacances, il arrive en retard et sera sanctionné. L'équipe est donc considérablement renforcée en qualité.
 

Transferts

Arrivées

Bensoussan (Rouen), Scipion (Lisieux), Bala (Amiens), Stéphan (Orléans), Montanier (Evreux), Lemesle (Brest).

Départs

Douville (arrêt), Naciri (Fécamp), Gauvain, Agostini (Bayeux), Vernet (Laval).

A la recherche d'une organisation.
Logiquement défaits 3-1 à Guingamp en ne réduisant le score que sur la fin, les Caennais battent ensuite Sedan 1-0 grâce à Roques de la tête, celui-ci ayant remplacé Point, victime d'une grosse entorse qui occasionnera une absence de longue durée, peu avant une mi-temps  durant plus de cinquante minutes suite à une alerte à la bombe ! En fait, un début de saison hésitant conduit Mankowski à adopter de plus en plus fréquemment, notamment à l'extérieur, un dispositif en 4-4-2 en faisant d'Emmanuel Hamon un milieu de terrain relayeur aux côtés de Théault. Deux victoires à Dunkerque, puis contre Beauvais, montrent alors que l'équipe va mieux même si elle est battue à Orléans à l'issue d'un match où Bensoussan, tombé dans le coma suite à un choc avec Bala, est remplacé par Scipion peu après la mi-temps. Elle réussit ainsi à remonter en seconde période un handicap de deux buts à Niort. Après une victoire contre Reims signée Stéphan, le SMC retrouve le Parc pour la deuxième fois depuis 1977. C'est pour y affronter le RC Paris de Bossis, largement favori du championnat. Avec une tactique audacieuse faisant de Théault un second libéro, Caen livre un bon match, mais cède sur une erreur d'inattention.
Théault quitte l'équipe première.
Malherbe se reprend bien et des victoires contre Valenciennes puis à Rouen, celle-ci, signée Bala face à un rival régional bien mal en point, étant la première à l'extérieur, permettent d'atteindre la cinquième place. La fin du parcours aller est moins bonne, le meilleur résultat étant un nul 0-0 à Mulhouse qui est troisième, suivi pour finir d'un autre nul à Venoix face à Lorient, obtenu in extremis grâce à un penalty réussi par MBemba à dix minutes de la fin. Caen finit la première partie à la huitième place. A l'occasion du déplacement en Alsace, Point reprend sa place au milieu et, étant donné la reconversion d'Hamon, c'est Théault, qui a du mal physiquement en évoluant dans l'entrejeu, qui en fait les frais et qui ne rejouera plus de la saison en équipe première.
Quatrièmes à la trêve.
La fin de l'année 1985 voit les Caennais gagner 3-1 à Sedan en marquant deux buts peu avant la mi-temps et le troisième une minute après, puis 3-0 face à Limoges avec qui ils partagaient la quatrième position. Malgré une défaite à Besançon concédée juste avant la fin, c'est à ce rang qu'ils finissent l'année suite à un succès face à Dunkerque obtenu grâce à un penalty d'Avrillon.
Triste élimination.
En championnat, la reprise est plutôt bonne puisque le SMC vainc consécutivement à trois reprises, confortant sa position en produisant un jeu de plus en plus séduisant. Malheureusement, comme la saison passée, cette bonne série est gâchée par la Coupe de France et Caen est éliminé de façon décevante à Evreux, cette fois contre le Red Star, dernier de l'autre groupe de division 2. Au coeur d'une domination malherbiste sans partage mais stérile, les Audoniens marquent sur un contre rondement mené.
Malherbe en perte de vitesse.
Cette défaite après une période faste freine-t-elle le groupe caennais ? Toujours est-il qu'en championnat, celui-ci plafonne et se fait rattraper par Reims, après que cette équipe a battu Caen. Devant 7000 spectateurs, Malherbe reçoit alors l'intouchable Racing et, sur un terrain gelé, se procure des occasions mais encaisse  un superbe tir lointain d'Umpierrez pour perdre 1-0. Caen se reprend peu après en recevant et gagnant deux fois de suite, notamment contre Rouen, où le score de 2-0 étant acquis après une très bonne première mi-temps, mais peine dans le sprint final. Avec deux nuls, puis deux défaites, le tout sans marquer le moindre but, dans la dernière ligne droite, le Stade Malherbe termine finalement à la sixième place, battu à la différence de buts par Niort, équipe que Caen va retrouver les deux saisons suivantes sur son chemin vers la division 1.
Recherche buteurs désespérément.
Le recrutement défensif de haut niveau a porté ses fruits : Malherbe termine avec la deuxième défense du groupe B. Par contre, les difficultés offensives (même pas un but par match en moyenne) sont illustrées par la faible réussite des buteurs : Stéphan et Vandeputte sont les mieux placés, avec seulement six buts chacun, tandis qu'Hamon en a cinq à son compteur. Par ailleurs, Caen aura du mal contre les premiers du groupe, en ne gagnant qu'une fois contre les cinq premiers. La moyenne des spectateurs est montée à 3111.

Effectif

Gardiens

Bensoussan (34)

Défenseurs

Lefol (8), Delval (32), Avrillon (33-3), Crapoulet (1), Bala (33-3), M'Bemba (15-1), Scipion (32)

Milieux

Stéphan (34-6), Hamon (26-5), Roques (6-1), Point (19), Théault (17), Ade (2), Parot (2)

Attaquants

Lemesle (8), Lebourgeois (32-4), Divert (12), Vandeputte (32-6), Pichard (28-4),

L'avenir commence aujourd'hui.
La réserve dirigée par Yannick Carreau, renforcée par Pascal Théault, parvient de son côté à monter en division 3 ce qui renforce la montée en puissance du club dans la hiérarchie nationale et accroît la possibilité d'une formation de haut niveau.

CHAMPIONNAT : DEUXIEME DIVISION GROUPE B

Matches aller

Matches retour

GUINGAMP-CAEN 3-1

SEDAN-CAEN 1-3

 CAEN-SEDAN 1-0

  CAEN-LIMOGES 3-0

 LIMOGES-CAEN 1-1

 BESANCON-CAEN 2-1

 CAEN-BESANCON 0-2

 CAEN-DUNKERQUE 1-0

DUNKERQUE-CAEN 0-1

 BEAUVAIS-CAEN 0-1

 CAEN-BEAUVAIS 1-0

  CAEN-ORLEANS 3-2

 ORLEANS-CAEN 3-1

QUIMPER-CAEN 0-1

CAEN-QUIMPER 1-1

  CAEN-NIORT 1-1

 NIORT-CAEN 2-2

REIMS-CAEN 2-0

 CAEN-REIMS 1-0

  CAEN-RC PARIS 0-1

 RC PARIS-CAEN 1-0

 VALENCIENNES-CAEN 0-0

 CAEN-VALENCIENNES 3-0

  CAEN-ROUEN 2-0

 ROUEN-CAEN 0-1

  CAEN-ANGERS 1-0

 ANGERS-CAEN 1-0

ABBEVILLE-CAEN 0-0

 CAEN-ABBEVILLE 1-3

 CAEN-MULHOUSE 0-0

MULHOUSE-CAEN 0-0

LORIENT-CAEN 2-0

CAEN-LORIENT 1-1

CAEN-GUINGAMP 0-2

6ème, 37 points, 14 victoires, 9 nuls, 11 défaites, 33 buts marqués, 31 buts encaissés

COUPE DE FRANCE

7ème tour

CAEN-VERSAILLES (D4) 2-1

8ème tour

CAEN- SPORT GUYANNAIS (DH) 2-0

32èmes

RED STAR (D2)-CAEN 1-0

 

Compositions d'équipe et buteurs de la saison

 

1984/85

 

Accueil

 

1986/87