1989-90

Photo : X (Passeport pour l'Europe)

Debout en haut : Brown, Point, Divert, Péan, Panzardo, Nouzaret, Pichard, Dumas, Bala, Philip, Gacoin.
Debout au milieu : Chos, Montanier, Lebourgeois, Fournier, Médot, Dewilder, Pickeu, Hours, Samassa.
Assis : Avrillon, Rio, Fall, Domergue, Fiolet, Rix, Stein, Garcia, Pérard.

De l'expérience en renfort.
Bien entendu, le maintien obtenu, Caen cherche à pérenniser sa présence en division 1. Les joueurs importants de l'effectif restent tous, même si Bensoussan part pour Paris SG où il devient le remplaçant de Bats alors que Hours sera à Caen celui de Montanier. Le recrutement fait appel à trois joueurs de l'élite ayant une certaine expérience : le défenseur Eric Péan et le milieu Eric Dewilder (fils de l'entraîneur Robert) viennent de Bordeaux alors que le milieu offensif Michel Rio est issu de Metz. En défense centrale arrivent également le solide uruguayen Sergio Panzardo, de Bella Vista, et Loïc Pérard, du Matra Racing.
La jeunesse est là aussi.
On note aussi la signature de deux jeunes joueurs qui auront par la suite une carrière réussie : l'attaquant Olivier Pickeu, en provenance du centre de formation de Lille et le défenseur Hubert Fournier qui jouait à Maubeuge en division 3. Divert et Dumas seront sélectionnés en équipe de France espoirs. Enfin, cette saison voit l'ouverture d'un centre de pré-formation dirigé par Pascal Théault.
 

Transferts

Arrivées

Panzardo (Bella Vista), Pérard (Matra Racing), Dewilder (Bordeaux), Pickeu (Lille), Rio (Metz), Fournier (Maubeuge), Hours (Montpellier), Péan (Bordeaux).

Départs

Bensoussan (Paris SG), Florès (Bourges), Zemb (Dunkerque), Léopoldès (Red Star), Pastinelli (Bastia), N'Jo Léa.

Débuts décevants.
La saison, pour laquelle la victoire à deux points est rétablie, débute laborieusement, Caen étant de nouveau très peu performant à l'extérieur. Au premier match à Lille, Domergue doit retirer un penalty qu'il avait marqué et il rate la seconde tentative. Il se rachète contre Saint-Etienne avec un coup-franc qui, à la cinquième minute, signe l'égalisation caennaise. Divert frappe deux fois ensuite et Malherbe l'emporte 3-2.
 

CAEN-SAINT ETIENNE 3-2 (Domergue, Divert 2)

Montanier; Avrillon, Bala, Domergue, Péan; Dewilder, Dumas, Rio, Rix; Stein (Lebourgeois 90è), Divert

Bouleversements en défense.
A la quatrième journée, après une défaite à Toulon, Nouzaret décide de réorganiser la défense. Il écarte Domergue et c'est Péan qui passe libéro alors que le jeune Fournier devient stoppeur. Cependant, avec quatre matches en dehors de ses bases qui se soldent par autant de défaites, le SMC se retrouve dernier après six journées, à la veille de recevoir le leader Bordeaux.
Paris chute à Venoix ...
Après deux interruptions pour panne de lumière, Divert permet à Caen de battre des Girondins trop prudents. Au match suivant à domicile, le SMC bat Nantes 2-0 dans le même contexte. Un peu plus tard, c'est Paris SG qui rend visite à Caen : Malherbe, mené de main de maître par Rix et Rio mène 2-0 après trente minutes et le réveil parisien ne change rien.
 

CAEN-PARIS SG 2-0 (Stein, Rio)

Montanier; Fall, Fournier, Péan, Garcia; Dewilder, Pichard, Rio, Rix (Point 85è); Stein, Divert

... mais Marseille y gagne.
Caen est alors dixième avec seulement deux points d'avance sur le dix-neuvième. A la dernière journée du parcours aller, il reçoit Marseille, devant ce qui restera l'affluence record à Venoix : 15160 spectateurs. Malheureusement, le SMC est terrassé 2-0  par l'OM de Mozer, Amoros, Tigana, Waddle, Francescoli et Papin, ce dernier s'offrant un doublé en seconde période, le deuxième but intervenant une minute avant la fin alors que Caen poussait pour égaliser.
 

CAEN-MARSEILLE 0-2

Montanier; Pichard, Fournier, Péan, Garcia; Dewilder, Point, Dumas, Rio; Stein, Divert

Pas rassurés à la trêve.
Cependant, grâce à trois matches à domicile et à un nul obtenu à Paris contre le Racing Paris 1, et malgré une dernière défaite à Monaco à deux minutes de la fin, Caen parvient à la trêve en seizième position, deux points devant le premier relégable.
Domergue arrête, Nouzaret s'en va, Jeandupeux arrive.
Entre-temps, des problèmes relationnels avec Robert Nouzaret ont conduit Jean-François Domergue à mettre un terme à sa carrière. Ecarté de l'équipe après les trois premiers matches, l'ancien international continue à s'entraîner malgré tout jusqu'à la dixième journée puis devient chargé de mission auprès du président. La détérioration de l'ambiance mène en fait au limogeage de Nouzaret aussitôt après le match de Monaco. Il est remplacé par le Suisse Daniel Jeandupeux, qui avait été l'entraîneur de Domergue à Toulouse en 1983/84 et 1984/85, et sélectionneur de l'équipe nationale de son pays de 1986 à 1989. Pascal Théault reste comme adjoint. Durant cette saison, il mettra en place une structure renforcée de préformation, celle-ci étant toujours poursuivie par Bobby Brown à la formation.
Humiliation en Coupe.
Après une victoire à la reprise contre Cannes à Venoix, malgré le retour de Rix absent depuis douze matchs, Caen perd à Bordeaux et subit l'affront d'une élimination en coupe contre Ajaccio (division 3) à Furiani.
 

Photo : X (Allez Malherbe n°12)

L'équipe contre Ajaccio

Debout  : Rix, Péan, Montanier, Stein, Dumas, Fournier, Panzardo.
Accroupis : Divert, Avrillon, Rio, Dewilder.

Chute libre en avril.
Après ce revers, Péan et Dewilder seront d'ailleurs écartés et on les reverra peu jusqu'à la fin. L'équipe se reprend en battant Auxerre grâce à Divert qui signe aussi la victoire contre Metz. A ce moment, Caen est onzième mais les relégables ont toujours proches et le mois d'avril est terrible : quatre défaites et un nul en cinq matches conduisent Malherbe au bord du gouffre. A domicile notamment, Caen piétine et perd même 1-0 contre Toulouse à la suite d'un but de Marcico à deux minutes de la fin, se retrouvant un point devant le Racing après un camouflet 5-1 à Montpellier.
Maintien sur le fil (bis).
C'est justement l'équipe parisienne qui vient à Venoix. C'est un match rugueux et une victoire 1-0 signée Divert soulage l'équipe qui s'en va perdre ensuite à Marseille sur le même score, face à un OM qui est alors sacré champion. Tout est à refaire au dernier match opposant le Stade Malherbe à Lille qui le précède au classement alors que Nice, premier relégable, n'est qu'à un point. Heureusement, Caen s'impose 2-0 sans trembler, les deux buts étant marqués en moins de trente minutes, le deuxième par Pichard redevenu avant-centre, assurant ainsi le maintien et une nouvelle seizième place.
 

CAEN-LILLE 2-0 (Divert, Pichard)

Montanier; Avrillon, Panzardo, Fournier, Point; Garcia (Fall 86è), Dumas, Rio, Rix; Divert, Pichard (Pickeu 80è)


Effectif (matches joués)

Gardien

Montanier (38)

Défenseurs

Avrillon (23), Bala (11-3), Domergue (3-1), Fall (15), Panzardo (14), Péan (28), Pérard (9), Fournier (32)

Milieux

Dewilder (27-1), Philip (3), Garcia (28), Pichard (23-1), Point (28), Rio (36-3), Dumas (36-2), Rix (26-1)

Attaquants

Lebourgeois (27-2), Stein (26-5), Divert (38-15), Pickeu (8)

Divert international.
Cette fois, Divert finit cinquième au classement des buteurs, avec quinze réalisations. Il aura aussi été sélectionné en équipe de France contre la Hongrie, rentrant en seconde mi-temps. La moyenne des spectateurs est de 9964.
Huit buts et cinq points à l'extérieur !
Enfin, le parcours à l'extérieur est calamiteux, comme on l'a signalé : cinq nuls, tous sur un score vierge et quatorze défaites !

La réserve a fière allure. 

Debout : Stein, Philip, Domergue, Fournier, Pichard, Hours, Lebourgeois.
Accroupis : Bala, Pickeu, Malherbe, Gautier.

CHAMPIONNAT : PREMIERE DIVISION

Matches aller

Matches retour

LILLE-CAEN 1-0

 SAINT-ETIENNE-CAEN 0-0

 CAEN-SAINT-ETIENNE 3-2

 CAEN-TOULON 2-2

 TOULON-CAEN 2-0

 CAEN-BREST 2-1

 BREST-CAEN 2-1

 MONACO-CAEN 2-1

 CAEN-MONACO 1-1

 CAEN-CANNES 1-0

 CANNES-CAEN 3-1

 BORDEAUX-CAEN 2-1

 CAEN-BORDEAUX 1-0

 CAEN-AUXERRE 1-0

 AUXERRE-CAEN 3-0

 NANTES-CAEN 0-0

 CAEN-NANTES 2-0

 CAEN-METZ 1-0

 METZ-CAEN 0-0

MULHOUSE-CAEN 0-0

CAEN-MULHOUSE 1-0

 CAEN-LYON 1-1

 LYON-CAEN 2-1

 PARIS SG-CAEN 3-1

 CAEN-PARIS SG 2-0

CAEN-TOULOUSE 0-1

TOULOUSE-CAEN 2-1

NICE-CAEN 1-0

CAEN-NICE 1-1

CAEN-SOCHAUX 1-1

SOCHAUX-CAEN 5-0

MONTPELLIER-CAEN 5-1

CAEN-MONTPELLIER 3-2

CAEN-RC PARIS 1-0

RC PARIS-CAEN 0-0

MARSEILLE-CAEN 1-0

CAEN-MARSEILLE 0-2

CAEN-LILLE 2-0

16ème, 34 points, 12 victoires, 10 nuls, 16 défaites, 34 buts marqués, 48 buts encaissés

COUPE DE FRANCE

32èmes

AJACCIO (D3)-CAEN 1-0

 

Echauffement avant le match à Sochaux (0-5...)

 

1988/89

 

Accueil

 

1990/91