1992-93 : la Coupe d'Europe à Venoix

Photo : X (Allez Caen n°59)

Debout en haut :  Gacoin, Fournier, Garcia, Point, Dieng, Duboscq, Lièvre, Lunel.
Debout au milieu : Samassa, Montanier, Dangbeto, Germain, Jeandupeux, Rival, Avenet, Peteyrens, Médot.
Assis : Dedebant, Calderon, Görter, Lebourgeois, Chambily, Paille, Cauet,  Gravelaine, Rouissi.

Dumas à Monaco.
Franck Dumas part à Monaco à l'issue d'un transfert très lucratif. Une pubalgie qui le handicape depuis décembre 1991 le contraint à se faire opérer après son arrivée et ses débuts monégasques auront lieu en coupe d'Europe. L'essentiel de sa carrière aura lieu en Principauté, où il sera champion de France en 1997. Le même mal affecte par ailleurs Willy Görter mais lui ne sera pas opéré. L'autre départ important est celui de Michel Rio pour Le Havre. Pickeu est prêté à Montpellier qui, en retour, confie l'attaquant Clément Garcia à Caen pour un an.
Un champion du Monde à Caen.
L'Argentin Gabriel (Gaby) Calderon arrive de Sion où il a été champion de Suisse. C'est un milieu de terrain gauche très expérimenté qui a joué les coupes du Monde 1982 et 1990, et opéré en Espagne au Bétis de Séville puis au Paris SG.
Un champion d'Afrique à Caen.
L'autre recrue étrangère est le Tunisien Faouzi Rouissi qui vient du Club Africain de Tunis. C'est un jeune attaquant qui est un star dans son pays où il est international, meilleur buteur du championnat et vainqueur de la coupe d'Afrique des clubs champions. Il arrive cependant tardivement à Caen.
L'avenir commence aujourd'hui.
Stéphane Dedebant, jeune meneur de jeu, a refusé les propositions de Paris SG pour venir du Racing 92 à Malherbe et Stéphane Lièvre est un attaquant versaillais qui sera immédiatement reconverti arrière latéral gauche. De même, Christophe Duboscq, attaquant d'Avranches, sera utilisé de manière polyvalente, ainsi qu'Emmanuel Rival, qui a déjà un peu joué la saison précédente. Ces reconversions (Dedebant sera aussi essayé au poste d'arrière droit sans succès) sont les seules nouveautés en défense. C'est Point, de retour après ses problèmes au genou, qui jouera la plupart du temps à la place de Dumas. Au poste d'adjoint, Guy Lunel remplace Pascal Théault qui part à la tête de l'équipe réserve.
 

Transferts

Arrivées

Garcia (Montpellier), Dedebant (Racing 92), Lièvre (Versailles), Duboscq (Avranches), Calderon (Sion), Rouissi (Tunis).

Départs

Debotté (Nantes), Dumas (Monaco), Rio (Le Havre), Timothée (Red Star), Rubens, Olsen.

Comme d'habitude.
Le championnat commence péniblement par deux défaites à l'extérieur dont la première 2-0 à Montpellier suite à un doublé de Pickeu. En fait, fidèle à une mauvaise habitude, Caen perd hors de ses bases et gagne à Venoix, se retrouvant quatorzième au bout de six journées.
Caen à la hauteur de l'Europe.
 
Le tirage au sort a attribué le Real Saragosse à Malherbe pour le premier tour de la coupe d'Europe. C'est une équipe solide où beaucoup de joueurs sont internationaux dans leur pays, notamment l'Allemand Andreas Brehme. L'aller a lieu à Venoix, limité par l'UEFA à dix mille places. Malheureusement, à peine plus de 5000 spectateurs se déplacent. Les Caennais prennent le match à bras-le-corps sans complexe. Après moins de vingt minutes, ils mènent déjà 2-0. Sur une ouverture de Dangbeto, Gravelaine a tiré et Paille a prolongé dans le but, puis Gravelaine a conclu par un amorti du gauche suivi d'une reprise du droit un centre de Cauet. Après la blessure de Lebourgeois, remplacé par Germain, Saragosse réduit le score à la demi-heure de jeu. Loin d'être découragés, les Malherbistes repartent de plus belle et Paille ajoute un nouveau but six minutes après sur un centre de Gravelaine vraiment époustouflant. En seconde mi-temps, il manque de peu d'aggraver le score, son ballon piqué étant trop fort, puis un penalty aurait pu être sifflé en sa faveur. Malheureusement, ce sont les Espagnols qui réduisent la marque et Caen gagne 3-2 à l'issue de ce match spectaculaire.
 

 

CAEN-SARAGOSSE 3-2 (Paille 2, Gravelaine)

Montanier; Avenet, Fournier, Point, Lebourgeois (Germain 28è); Dangbeto (Rouissi 76è), Cauet, Görter, Calderon; Paille, Gravelaine

Des regrets.
Quinze jours plus tard, Jeandupeux tente le pari de faire jouer Paille libéro au cœur d'une défense à cinq. Mais après que Saragosse eut raté un penalty, Brehme ouvre un score qui sera doublé en deuxième période. Certes, les Caennais ont des moments de domination et quelques occasions mais le réalisme espagnol aura finalement provoqué leur élimination.
 

 

SARAGOSSE-CAEN 2-0

Montanier; Dedebant, Fournier, Paille, Point  (Germain 65è), Lebourgeois; Dangbeto (Görter 72è), Cauet, Calderon; Rouissi, Gravelaine

Equilibre financier.
Fin 1992, le match Caen-Saragosse sera nommé match de l'année et Caen-Lens de la coupe de France 1992 apparaîtra en troisième position. Notons qu'avec la vente de Dumas et les rentrées financières de la coupe d'Europe, les finances malherbistes sont nettement assainies.
Gravelaine buteur et international.
Entre les deux tours européens, Gravelaine sur sa lancée marque deux buts et Caen étrille Toulouse 4-1 à Venoix. Par contre, après le match retour, le SMC peine à domicile face au Havre (3-3) et perd à Auxerre 3-2 après y avoir mené 2-1. De son côté, Xavier Gravelaine est appelé en équipe de France pour jouer au Parc contre l'Autriche, et un mois plus tard contre la Finlande. Il est également l'auteur d'un triplé à Lens où Caen gagne 3-0 et c'est encore lui qui marque le but d'une belle victoire 1-0 contre le Monaco de Franck Dumas dont c'est le retour à Venoix.
Dedebant, l'autre révélation.
Malherbe est alors neuvième et Dedebant est en train de s'imposer au milieu de terrain, à la place de Görter. Celui-ci prendra mal cette mise à l'écart et des examens médicaux révèleront des problèmes qu'il mettra longtemps à soigner. Caen effectue ensuite une mauvaise série de cinq matches sans victoire (deux nuls à Venoix) mais se reprend avec un succès 3-0 à domicile contre Strasbourg et la fin des matches aller, coïncidant avec la trêve, intervient avec la douzième place.
Fin de série à Venoix.
A la reprise, Caen bat Lille 4-3 mais aligne ensuite quatre défaites consécutives, dont deux à Venoix contre Paris qui met fin à 26 matches de championnat à domicile sans défaite et Metz, et se retrouve quinzième, deux points seulement devant le premier relégable. Malherbe se ressaisit au Stadium de Toulouse où Dedebant réussit à égaliser à la dernière minute.
 

TOULOUSE-CAEN 1-1 (Dedebant)

Montanier; Dangbeto, Point, Lebourgeois, Germain; Cauet (Görter 80è), Rival, Dedebant, Gravelaine; Rouissi, Paille (Garcia 76è)

Remontée.
C'est à nouveau à l'ultime instant que Paille donne ensuite la victoire à Malherbe contre Toulon. Celle-ci inaugure une série de quatre succès qui ramène l'équipe à la onzième position. Jusqu'à la fin de la saison, on peut noter à Venoix une belle victoire 1-0 contre Bordeaux et une défaite 2-3 contre Marseille, après que Caen eut mené 2-1.
Venoix méritait mieux.
A la dernière journée, le SMC reçoit Montpellier pour l'ultime match sur son stade fétiche. depuis deux rencontres, Paille est écarté par Jeandupeux avec lequel il est en conflit et c'est Rouissi qui joue. C'est d'ailleurs lui qui marque le dernier but de Malherbe à Venoix, mais Caen perd 3-2. C'est un adieu manqué qui prive de plus l'équipe d'une place dans les dix premiers.
 

CAEN-MONTPELLIER 2-3 (Laurey csc, Rouissi)

Montanier; Point (Duboscq 75è), Germain, Lebourgeois, Dangbeto; Cauet, Rival, Dedebant, Calderon; Rouissi, Gravelaine

Marseille, la bête noire.
En coupe de France, Caen élimine Toulon 1-0 à Venoix, puis va gagner à Pont Saint Esprit.
 

Photo : X (Allez Caen n°56)

L'équipe contre Pont Saint Esprit

Debout  : Point, Fournier, Paille, Garcia, Lebourgeois, Peteyrens.
Accroupis : Dedebant, Germain, Cauet, Rouissi, Calderon.

La réception de l'OM en huitièmes de finale soulève l'espoir d'une revanche. Mais c'est encore Marseille qui gagne 2-1 après un match sans réel suspense, Cauet ne réduisant le score qu'à six minutes de la fin.

Effectif (matches joués)

Gardiens

Montanier (34), Peteyrens (5)

Défenseurs

Dangbeto (36-3), Fournier (23), Point (33-1), Lebourgeois (32),  Lièvre (4), Germain (35-3), Dieng (6)

Milieux

Cauet (37-2), Görter (15-1), Dedebant (36-7), Calderon (36-2), Avenet (18), Rival (23)

Attaquants

Garcia (16-1), Gravelaine (35-20), Paille (33-9), Duboscq (5), Rouissi (27-4)

Déménagement.
L'événement de la fin de saison est bien sûr l'inauguration le 6 juin 1993 du stade Michel d'Ornano. La moyenne a chuté à 7767 spectateurs et un stade plus adapté devenait une nécessité malgré le côté légendaire de Venoix. Pour cette première, le SMC bat le Bayern Munich sur le score de 4-1. Fin juillet, l'équipe de France viendra y  gagner contre la Russie, avec la rentrée de Gravelaine en fin de match. Celui-ci avait entre-temps joué aussi en Autriche et les quatre sélections ainsi obtenues seront les seules de sa carrière. Il finit également deuxième buteur du championnat avec vingt réalisations, Paille ayant marqué à neuf reprises.

CHAMPIONNAT : PREMIERE DIVISION

Matches aller

Matches retour

MONTPELLIER-CAEN 2-0

 CAEN-LILLE 4-3

 LILLE-CAEN 1-0

 VALENCIENNES-CAEN 3-2

 CAEN-VALENCIENNES 3-0

 CAEN-PARIS SG 0-2

 PARIS SG-CAEN 2-0

 LYON-CAEN 1-0

 CAEN-LYON 3-2

 CAEN-METZ 0-1

 METZ-CAEN 1-0

 TOULOUSE-CAEN 1-1

 CAEN-TOULOUSE 4-1

 CAEN-TOULON 2-1

 TOULON-CAEN 1-1

LE HAVRE-CAEN 2-3

CAEN-LE HAVRE 3-3

 CAEN-AUXERRE 2-1

 AUXERRE-CAEN 3-2

NIMES-CAEN 1-2

CAEN-NIMES 2-2

 CAEN-LENS 0-1

 LENS-CAEN 0-3

 MONACO-CAEN 4-2

 CAEN-MONACO 1-0

CAEN-BORDEAUX 1-0

BORDEAUX-CAEN 2-0

NANTES-CAEN 1-1

CAEN-NANTES 1-1

CAEN-MARSEILLE 2-3

MARSEILLE-CAEN 2-1

SAINT-ETIENNE-CAEN 1-1

CAEN-SAINT-ETIENNE 0-0

CAEN-SOCHAUX 2-0

SOCHAUX-CAEN 1-0

STRASBOURG-CAEN 1-1

CAEN-STRASBOURG 3-0

CAEN-MONTPELLIER 2-3

11ème, 35 points, 13 victoires, 9 nuls, 16 défaites, 55 buts marqués, 54 buts encaissés

COUPE DE FRANCE

32èmes

CAEN-TOULON 1-0

16èmes

PONT SAINT ESPRIT-CAEN 0-2

8èmes

CAEN-MARSEILLE (D1) 1-2

COUPE DE L'UEFA

32èmes aller

CAEN-SARAGOSSE 3-2

32èmes retour

SARAGOSSE-CAEN 2-0

 

PASSAGE DE TEMOIN

Photo : X (Allez Caen)

Les anciens pour célébrer Venoix en lever de rideau de Caen-Montpellier

Debout  : Goguillon, Malick, Bandzwolek, X, Carreau, Rampant, Pottier, Arnould, Delval, Debruyne, Moulinet, Lunel, A.Guesdon, Brown, Douville
Accroupis : Hopquin, X, Guyonnet, Roques, François, Lefol, Ade, Denis, Brouard, Lhoste, Théault

Photo : X (80 ans de passions)

L'équipe contre le Bayern pour l'ouvertude du stade d'Ornano

Debout  : Montanier, Dangbeto, Rival, Duboscq, Point,  Lebourgeois.
Accroupis : Gravelaine, Rouissi, Cauet, Germain, Calderon.

 

1991/92

 

Accueil

 

1993/94