1993-94

Photo : X (Allez Caen n°61)

Debout en haut : Gacoin, Peteyrens, Nalis, Nouma, Dutruel, Duboscq, Dieng, Montanier, Lunel.
Debout au milieu : Salaün, Lièvre, Lebourgeois, Jeandupeux, Germain, Point, Rival.
Assis : Rémy, Revelles, Dangbeto, Huysman, X, Cauet, Görter, Rouissi, Dedebant.

Reconstruction offensive.
Gravelaine est vendu à Paris SG où il sera champion de France mais en jouant 21 matches et en marquant deux buts seulement. Sa carrière mouvementée le verra dans dix-huit clubs dont l'OM.  Paille en disgrâce va à Bordeaux et Pickeu est définitivement transféré à Toulouse. Seul Rouissi reste en attaque, où son épanouissement est espéré après quelques bonnes prestations durant la saison écoulée. L'avant-centre Pascal Nouma est prêté par Paris SG (il l'avait été à Lille en 1992/93) et l'attaquant Patrick Revelles vient de Monaco.
Un nouveau gardien.
Le gardien Richard Dutruel est également confié à Caen par Paris SG : il arrive comme titulaire, et Montanier et Peteyrens deviennent ses doublures.
Un Brésilien à Caen.
Par ailleurs, au vu de certaines lacunes après le départ de Dumas, il est décidé de faire un effort de recrutement d'un défenseur central. Le prix élevé des joueurs européens conduit Jeandupeux et Médot à chercher au Brésil, où ils choisissent Celio Silva à Porto Alegre. Ce second étranger hors CEE pousse à regret Calderon vers la sortie. Jeandupeux compte l'associer à Germain au centre.  La défense subit aussi le départ de Fournier, laissé libre, vers Guingamp (National). En remontant en division 1 avec ce club, il relancera sa carrière qui le verra aussi à M'Gladbach et à Lyon. Au milieu, Nicolas Huysman vient de Metz pour occuper le côté gauche et Ronan Salaün est prêté par Bordeaux. Il est cependant blessé et ne rejouera que fin septembre. Lilian Nalis est un jeune Auxerrois signant son premier contrat pro. Enfin, Görter est rétabli mais Jeandupeux rechigne à l'aligner en même temps que Dedebant.
 

Transferts

Arrivées

Nalis (Auxerre), Dutruel (Paris SG), Revelles (Monaco), Nouma (Lille), Salaün (Bordeaux), Mostovoï (Benfica), Huysman (Metz), Celio Silva (Porto Alègre), Rémy (Carpentras), Dufour (Mondeville).

Départs

Gravelaine (Paris SG), Paille (Bordeaux), Calderon (Lausanne), Avenet (Châteauroux), Garcia (Lille), Fournier (Guingamp).

Débuts difficiles pour Celio Silva.
Caen effectue un départ hésitant mais se reprend à domicile en disposant de Auxerre et Lens sur le score de 1-0. Les débuts de Celio Silva, retardés faute de lettre de sortie, ont eu lieu à Martigues entre ces deux succès, pour un match difficile qui a vu Cauet et Dutruel être expulsés et le SMC perdre 4-1. Ses titularisations laissent une bonne impression mais il est blessé contre Cannes et doit subir une arthroscopie qui l'arrête un mois. Il accomplira ensuite une saison moyenne sans apporter le gain de sûreté défensive espéré. Après une victoire 2-1 au Havre où Rio rate un penalty, Caen bat Toulouse 1-0 sans convaincre et se retrouve dixième.
Le drame de Dedebant.
Mais à Nantes, c'est la catastrophe à tous les niveaux. Malherbe est battu 1-0 après un penalty immérité et surtout perd Dedebant pour six mois, suite à une rupture du ligament croisé. C'est une lourde perte, le joueur venant d'être sélectionné en équipe de France A'.
 

NANTES-CAEN 1-0

Dutruel; Dangbeto, Point, Germain, Lièvre; Cauet, Dedebant (Nalis 56è), Görter, Huysman; Rouissi, Nouma

Relégables.
Caen est ensuite défait 1-0 par Monaco à d'Ornano sous des trombes d'eau, puis est ridiculisé 5-0 par Saint-Etienne. Malgré un sursaut 1-0 contre Bordeaux, le SMC concède trois penaltys à Strasbourg, tous provoqués par Germain, deux étant transformés par Leboeuf qui reprend aussi le dernier ! Malherbe perd ensuite 3-2 à domicile contre Lille après avoir mené 2-0, avec un doublé d'Andersson dans les cinq dernières minutes. Cette mauvaise série ponctuée par une défaite 2-0 à Marseille conduit Caen à la dix-neuvième place. Deux matches à domicile et trois points plus tard, Malherbe perd à Angers face au dernier qui vient de limoger Hervé Gauthier. C'est ainsi que Caen est dix-huitième et relégable à la fin des matches aller.
Mostovoï le joker.
Avant le parcours retour, Caen engage un joker : le Russe Alexander Mostovoï est prêté par Benfica. C'est un milieu offensif de grande valeur, international dans son pays. Par contre, Görter quitte la Normandie pour la Belgique. Jusqu'à la trêve, atteinte à une plus honorable quinzième place, le SMC alterne les victoires à domicile et les revers à l'extérieur. Par ailleurs, fin 1993, Guy Chambily est nommé dirigeant de l'année.
Lebourgeois blessé aussi.
Une reprise délicate voit Caen perdre quatre fois de suite, notamment 1-0 en coupe de France à Sète (National) où Lebourgeois est victime d'une fracture du péroné qui l'éloigne pour le reste de la saison. Après avoir livré un match malheureux à d'Ornano contre Le Havre en se faisant rejoindre à la dernière minute, Caen à se présente au Stadium de Toulouse à la dix-septième place, le TFC étant avant-dernier.
Match de la peur à Toulouse.
 L'équipe qui vient à Toulouse est très défensive, avec dans ses rangs à gauche les jeunes Lièvre en latéral et Dufour au milieu. Dangbeto dévie de la tête un coup franc pour le seul but du match après un quart d'heure. Puis le SMC resiste héroïquement à la poussée toulousaine pour gagner cet affrontement  de la peur. 

TOULOUSE-CAEN 0-1 (Dangbeto)

Montanier; Lebourgeois (Dangbeto 12è), Celio Silva, Germain, Point; Rival, Cauet, Dufour, Mostovoï (Duboscq 89è); Rouissi

Une première contre Marseille.
Les rencontres suivantes voient toujours un Caen vainqueur chez lui et battu à l'extérieur, mais aussi le retour de Dedebant après cinq mois d'absence. Le match phare est la réception de Marseille que Malherbe n'a toujours pas battu en division 1. Devant plus de 19000 spectateurs, Caen gagne 1-0 avec un but de Mostovoï à la quarantième minute, l'équipe organisée en individuelle avec Germain libéro et Dangbeto et Lièvre au marquage de Anderson et Voller résistant bien en seconde mi-temps.
 

CAEN-MARSEILLE 1-0 (Mostovoï)

Dutruel; Dangbeto, Point, Germain, Lièvre; Cauet, Huysman (Duboscq 78è), Dedebant, Mostovoï; Rouissi (Revelles 66è), Nouma

Maintien dans la douleur.
Après un nul à Montpellier qui prive cette équipe de coupe d'Europe et Caen d'une prime inhérente prévue dans le transfert de Divert, le maintien est assuré, d'autant plus que seuls les deux derniers descendent. Le SMC finit par deux défaites dont une 3-2 à domicile face à Angers réduit à neuf. Les Angevins bons derniers auront obtenu deux de leurs quatre victoires contre Caen...

Effectif (matches joués)

Gardiens

Dutruel (30), Montanier (8), Peteyrens (1)

Défenseurs

Dangbeto (34-1), Point (36-1), Lebourgeois (20),  Lièvre (12), Germain (33), Dieng (2), Celio Silva (29-1), Sommeil (1)

Milieux

Cauet (35-2), Görter (14-1), Dedebant (18-5), Dufour (10), Huysman (28-2), Le Grix (2), Mostovoï (15-3), Nalis (16), Rival (29)

Attaquants

Salaün (16-1), Nouma (32-7), Duboscq (15-2), Rouissi (30-2), Rémy (3), Revelles (19-1)

A petites victoires, grand effet.
Finalement, Caen se classe seizième. Le parcours à domicile, devant 16268 spectateurs de moyenne, aura sauvé l'équipe, avec dix victoires sur les douze obtenues. Sur ces dernières, sept ont eu lieu sur le score de 1-0
Prieur, Divert, Paille, Gravelaine, où êtes-vous ?
Un manque de buteur efficace a donc pénalisé Malherbe,  le meilleur Nouma n'ayant marqué que sept fois. La première saison à d'Ornano laisse donc un goût mitigé.
Fin d'une histoire.
Après une longue réflexion, l'équipe dirigeante décide de ne pas renouveler le contrat de Daniel Jeandupeux.
Les jeunes finalistes.
Les juniors malherbistes; entraînés par Pascal Théault, parviennent en finale de la coupe Gambardella mais sont battus 5-0 par Lyon.

Photo : X (Allez Caen n°79)

Sommeil, Tchato et Née y étaient, avec Sébastien Bannier, futur directeur du centre .

CHAMPIONNAT : PREMIERE DIVISION

Matches aller

Matches retour

CAEN-METZ 1-1

 CAEN-LYON 1-0

 LYON-CAEN 2-0

 AUXERRE-CAEN 1-0

 CAEN-AUXERRE 1-0

 CAEN-MARTIGUES 4-1

 MARTIGUES-CAEN 4-1

LENS-CAEN 2-0

 CAEN-LENS 1-0

 CAEN-PARIS SG 0-2

 PARIS SG-CAEN 2-0

 CANNES-CAEN 3-0

 CAEN-CANNES 1-1

 CAEN-LE HAVRE 1-1

 LE HAVRE-CAEN 1-2

TOULOUSE-CAEN 0-1

CAEN-TOULOUSE 1-0

 CAEN-NANTES 0-0

 NANTES-CAEN 1-0

MONACO-CAEN 3-0

CAEN-MONACO 0-1

 CAEN-SAINT-ETIENNE 1-0

 SAINT-ETIENNE-CAEN 5-0

 BORDEAUX-CAEN 3-0

 CAEN-BORDEAUX 1-0

CAEN-STRASBOURG 3-1

STRASBOURG-CAEN 3-0

LILLE-CAEN 3-1

CAEN-LILLE 2-3

CAEN-MARSEILLE 1-0

MARSEILLE-CAEN 2-0

MONTPELLIER-CAEN 0-0

CAEN-MONTPELLIER 0-0

SOCHAUX-CAEN 0-0

CAEN-SOCHAUX 2-1

CAEN-ANGERS 2-3

ANGERS-CAEN 2-0

METZ-CAEN 2-1

16ème, 31 points, 12 victoires, 7 nuls, 19 défaites, 29 buts marqués, 54 buts encaissés

COUPE DE FRANCE

32èmes

SETE (N1)-CAEN 1-0

 

D'Ornano, ça monte ...


Celio Silva

Dangbeto

Görter ("moi aussi, j'ai petit bébé comme ça à la maison")

 

1992/93

 

Accueil

 

1994/95