1998-99

Photo : X (Allez Caen n°162, communiqué du Conseil Régional)

Debout en haut : Catherine, Ouejdide, Gallon, Barré, Hébert, Caillet, Boutal, Terrien, S.Tanguy, Bellisi, Hiaumet
Debout au milieu : Loko, Lecour, Lemarchand, Douville, Théault, Desbouillons, Guéla, Kharif, Rothen
Assis : Samassa, A.Tanguy, Harchèche, Brouard, Pingeon, Jeandupeux, Glonek, Deroin, Tafforeau, Gacoin

Née et Sommeil en division 1.
Avec un budget en nette diminution, l'effectif du club est bouleversé. Caen effectue cependant deux transferts lucratifs : Frédéric Née part à Bastia et David Sommeil à Rennes. Ces deux joueurs auront une réussite tout à fait remarquable. Le premier sera un buteur efficace, le meilleur Français en 2000/01, avant d'être sélectionné en équipe de France et de signer à Lyon. Le second se fixera au poste de libéro et ira ensuite à Bordeaux puis à Manchester City. Les joueurs expérimentés en fin de contrat, notamment ceux qui avaient participé à la montée de 1996,  quittent Malherbe, même si Théault aurait souhaité conserver Guerreiro et Borrelli. Ce dernier n'a pu voir son projet parisien se concrétiser et va à Lyon comme gardien remplaçant.
Un homme disparaît.
Malheureusement, il trouvera la mort dans un accident de la route le 3 février 1999, sa jovialité et son talent ne laissant que des regrets dans le club caennais.
 

Luc BORRELLI

Retours.
On note quand même le retour de Milos Glonek de sa Slovaquie natale pour renforcer une défense où il aurait été bien utile la saison écoulée. De même, Stéphane Lemarchand revient de Mulhouse. Le reste du recrutement est plutôt jeune, comme le stoppeur messin Jean-Philippe Caillet, à l'exception de William Loko, frère de l'international, qui arrive de Wasquehal (division 2) où il a marqué quinze buts, et Salem Harchèche qui jouera peu. Au poste d'entraîneur adjoint, Christophe Desbouillons, Caennais d'origine dont on a déjà parlé à l'occasion de la saison 1975/76, remplace Garande. A la formation, c'est Nasser Larguet qui prend les commandes. Ancien joueur de Mondeville, il a occupé ce poste à Rouen puis à Cannes où il a participé à l'éclosion de nombreux jeunes de valeur internationale. Avec Pascal Théault à la tête de l'équipe première, le club affirme ainsi sa volonté de confiance envers les jeunes. Fabrice Catherine, qui a un peu joué en 1997/98, est titularisé dans les buts.
 

Transferts

Arrivées

Caillet (Metz), Kharif (Metz), Barré (St Lô), Guéla (St Lô), Terrien (Angers), Glonek (Slovan Bratislava), Bellisi (Lyon), Loko (Wasquehal), Harchèche (Martigues), Lemarchand (Mulhouse), Charriéras (St Etienne), Suares (Paris FC), Soudani (Laval).

Départs

Moreau (Laval), Rival (Troyes), Petit (Ajaccio), Borrelli (Lyon), Née (Bastia), Sommeil (Rennes), Mendy (Nîmes), Gueirrero (Châteauroux), Vahirua (Grèce), Héréson (Créteil), Demouchy (Angoulême), Grelak (Esgrima), Koua-Koua (Dijon), Cecutti (Erevan), Mercorella.

Bien organisés.
Après une défaite 2-1 à Gueugnon avec un but encaissé dans les dernières minutes, Caen reçoit Saint-Etienne qui est un des favoris. Les verts ouvrent assez vite le score et Hébert est expulsé en début de seconde période. Mais les Caennais s'accrochent et Boutal réussit à égaliser à sept minutes de la fin. Malherbe effectue alors cinq matches sans défaite, se montrant notamment à l'aise à l'extérieur grâce à une organisation tactique compacte en 4-5-1. Malgré cela, Caen perd quand même à Amiens et à Laval, mais se retrouve sixième avant la réception de Guingamp. Avec un doublé de Rothen et deux buts en toute fin de match, les Malherbistes s'imposent 4-1, inaugurant une très bonne série de six rencontres et allant ensuite s'imposer 1-0 à Sedan. Ils retrouvent d'ailleurs ce club à d'Ornano un peu plus tard en coupe de Ligue et se qualifient aux tirs aux buts. Après un doublé de Lemarchand contre Beauvais (2-0), Caen perd au Mans mais se ressaisit à domicile contre Troyes en battant 2-0 cette équipe classée deuxième.
 

CAEN-TROYES 2-0 (Boutal, Brouard)

Catherine; Hébert, Glonek, Caillet, Bellisi; A.Tanguy, Gallon (Lecour 63è), Brouard (Deroin 61è), Rothen; Boutal (Loko 86è), Lemarchand

Sur le podium.
A Nîmes, ils ouvrent ensuite le score dès la première minute mais sont défaits 3-1 après un match très heurté. En battant le Red Star 3-1 à Caen, le SMC finit les matches aller à la troisième place.
Pari perdu.
Afin de préserver ses joueurs en prévision des matches de décembre, Théault aligne alors pour ainsi dire l'équipe réserve à Rouen (CFA2) en coupe de France mais malheureusement, Malherbe est éliminé 2-1. Caen se déplace chez le leader Saint-Etienne pour la première journée des matches retour. Les verts sont entraînés par Nouzaret qui ne se prive pas de mettre en exergue le comportement de son homologue caennais à Rouen.  Caen est dominé et s'incline 2-0 sans ambiguïté.
 

SAINT ETIENNE-CAEN 2-0

Catherine; Lecour, Glonek, Caillet, Bellisi (Lemarchand 68è); S.Tanguy, Hébert (Deroin 70è), Brouard, Rothen; Boutal, Loko

Perdus par les terrains gras.
Le SMC compte bien se reprendre en recevant Lille. Mais en offrant le premier but à son adversaire après un quart d'heure, les Malherbistes se condamnent, n'ayant plus les capacités physiques pour déborder les Lillois. La pelouse de d'Ornano a en fait terriblement souffert au mois de novembre et les jeunes joueurs caennais y laissent beaucoup de forces, leur jeu impliquant une dépense d'énergie au dessus de la moyenne. De plus, Bellisi, auteur d'un très bon début de championnat au poste d'arrière gauche, s'est gravement blessé au genou à Geoffroy-Guichard et ne rejouera plus de la saison. Tout  ceci explique que le mois de décembre tourne au calvaire et après deux matches nuls pour finir l'année, Caen est quatrième mais à quatre points de Gueugnon.
Chute au classement.
La reprise se déroule à Monaco pour la coupe de la Ligue mais les Caennais, malgré une bonne qualité de jeu, s'inclinent 1-0. C'est plus au Sud, à Ajaccio, qu'ils renouent avec le championnat. Après avoir ouvert le score par Loko après un quart d'heure de jeu, l'équipe semble maîtriser son sujet mais finit par perdre 2-1, essentiellement débordée par la volonté des Corses pourtant réduits à dix (Caillet sera aussi expulsé sur la fin).  Incapable de battre Amiens à d'Ornano sur une pelouse catastrophique, puis défaits à Châteauroux, les Caennais glissent à la neuvième place au classement.
Du mieux.
Ils finissent cependant par gagner contre Laval puis reviennent de Guingamp avec un bon match nul. Malherbe refait alors surface en cette fin du mois de mars et gagne trois matches consécutivement avant d'aller à Beauvais, dernier du championnat. Boutal ouvre le score à la quatrième minute, mais les Beauvaisiens égalisent dix minutes après, puis Glonek se blesse, victime d'une rupture partielle du tendon d'Achille. Il sera absent jusqu'à la fin de la saison. Le SMC finit alors par perdre 3-1 en encaissant deux buts dans les trois dernières minutes.
Sedan triomphe à d'Ornano.
Malgré tout, l'équipe a une dernière chance de pouvoir se mêler à la lutte pour la montée. Elle reçoit Sedan à l'occasion d'un match en retard. Les joueurs de Patrick Remy ont effectué lors des matches retour une remontée exceptionnelle : ils en sont notamment à neuf victoires consécutives. De plus, ils sont encore en coupe de France, dont ils joueront la finale. Enfin, le match aller leur a laissé un goût amer, Caen ayant gagné contre le cours du jeu. Ils s'offrent une somptueuse revanche, gagnant 3-1 après avoir mené 3-0 à la mi-temps, Lemarchand ne réduisant le score qu'à la dernière minute.
 

CAEN-SEDAN 1-3 (Lemarchand)

Catherine; Lecour, Hébert, Caillet, Charriéras (Deroin 42è); Tafforeau, S.Tanguy (Kharif 83è), Gallon, Rothen; Boutal, Loko (Lemarchand 90è)

L'espoir à Troyes.
Malgré cette défaite, Malherbe ne se démobilise pas et gagne trois fois de suite, dont un remarquable succès à Troyes qui montera. Mais en concédant un match nul à l'extérieur face au Red Star, les Caennais ratent la dernière occasion de revenir à un point du troisième et finissent sur un autre match nul contre Gueugnon.

Effectif (matches joués)

Gardien

Catherine (38)

Défenseurs

Lecour (37-1), Glonek (32-1), Caillet (35), Bellisi (18-1), Charriéras (7), Terrien (3), Tafforeau (16)

Milieux

S.Tanguy (24-1), Gallon (34-2), Deroin (27-2), A. Tanguy (3), Harchèche (15), Rothen (37-5), Hébert (36-2), Brouard (31-5), Kharif (13-1)

Attaquants

Boutal (36-16), Lemarchand (33-5), Loko (32-4), Soudani (7), Guéla (2), Mendy (4), Ouejdide (1)

Si proche de la montée.
En finissant cinquième après un indéniable renouvellement de l'équipe, la satisfaction est de mise à la fin de la saison mais elle se double du regret de ne pas être monté alors qu'il y en avait la possibilité. Samuel Boutal finit quatrième buteur avec seize réalisations tandis que William Loko n'a pas assumé ce rôle de finisseur pour lequel il avait été recruté, ne marquant qu'à quatre reprises. 9062 spectateurs de moyenne ont suivi Malherbe à d'Ornano.

CHAMPIONNAT : DEUXIEME DIVISION

Matches aller

Matches retour

GUEUGNON-CAEN 2-1

 SAINT-ETIENNE-CAEN 2-0

 CAEN-SAINT-ETIENNE 1-1

 CAEN-LILLE 0-1

 LILLE-CAEN 0-0

 NICE-CAEN 0-0

 CAEN-NICE 2-0

 CAEN-VALENCE 1-1

 VALENCE-CAEN 0-1

 AJACCIO-CAEN 2-1

 CAEN-AJACCIO 1-1

CAEN-AMIENS 0-0

AMIENS-CAEN 3-1

 CHATEAUROUX-CAEN 2-1

 CAEN-CHATEAUROUX 1-0

CAEN-LAVAL 2-1

LAVAL-CAEN 2-1

 GUINGAMP-CAEN 0-0

 CAEN-GUINGAMP 4-1

CAEN-SEDAN 1-3

SEDAN-CAEN 0-1

 CAEN-WASQUEHAL 2-0

 WASQUEHAL-CAEN 0-0

 NIORT-CAEN 1-2

 CAEN-NIORT 3-1

CAEN-CANNES 1-0

CANNES-CAEN 1-1

BEAUVAIS-CAEN 3-1

CAEN-BEAUVAIS 2-0

CAEN-LE MANS 3-2

LE MANS-CAEN 2-1

TROYES-CAEN 0-1

CAEN-TROYES 2-0

CAEN-NIMES 3-2

NIMES-CAEN 3-1

RED STAR-CAEN 0-0

CAEN-RED STAR 3-1

CAEN-GUEUGNON 1-1

5ème, 59 points, 16 victoires, 11 nuls, 11 défaites, 47 buts marqués, 39 buts encaissés

COUPE DE FRANCE

7ème tour

ROUEN (CFA2)-CAEN 2-1

 

L'un des deux (au moins) sera international

 

1997/98

 

Accueil

 

1999/00