1999-00

Photo : X  (Onze-Mondial du début de la saison 99/00)

Debout  : Tafforeau, Mendy, Bellisi, Caillet, Catherine, Hébert.
Accroupis : Lecour, Watier, Gallon, Rothen, Deroin

Watier pose ses valises.
Les départs principaux sont ceux de Brouard et Boutal. Ce dernier part en division 1 à Troyes, Caen n'ayant pu le retenir, et l'échec de Loko conduit le club à recruter en attaque. Jeandupeux va chercher le Sénégalais Seyni N'Diaye en Suisse. Cet avant-centre avait connu Desbouillons comme entraîneur à Viry-Châtillon, puis avait effectué une saison à Paris SG. Malherbe aurait dû le recruter ensuite (il avait joué contre l'Angleterre en juin 1998) mais il était parti à Neuchâtel. Caen engage aussi Cyrille Watier, ex-Lorientais évoluant à Pontivy en CFA (avec Duboscq) et bon buteur à ce niveau. Arthur Gnohéré est un jeune défenseur ivoirien en provenance de Cannes.
Tafforeau-Rothen, un côté gauche de rêve.
En défense, le club commence la saison sans Glonek, et Grégory Tafforeau est confirmé en tant qu'arrière gauche. Initialement milieu défensif, ce joueur a reculé d'un cran peu après la blessure de Bellisi, et forme avec Rothen un duo de gauchers très complémentaire sur ce flanc caennais. De l'autre côté, le jeune Bernard Mendy occupe le poste, lui qui a commencé attaquant. Il apporte sa puissance athlétique mais doit encore progresser techniquement et tactiquement.
 

Transferts

Arrivées

Watier (Pontivy), Gnohéré (Cannes), N'Diaye (Neuchâtel Xamax), Horlaville (Metz).

Départs

Brouard (Nimes), Charriéras (Le Mans), Kharif (Metz), Boutal (Troyes), Loko (Valence), Lemarchand (Louhans Cuiseaux), Soudani (Red Star).

Victoire au Stadium.
Le championnat commence au Stadium de Toulouse face à un des favoris. Solidement organisé en 4-5-1 avec le seul N'Diaye en pointe, Caen ouvre le score juste avant la demi-heure de jeu par Hébert et tient ensuite le choc pour l'emporter 1-0.
 

TOULOUSE-CAEN 0-1 (Hébert)

Catherine; Mendy, Caillet, Gnohéré, Tafforeau; Hébert, S.Tanguy, A.Tanguy, Deroin (Gallon 63è), Rothen (Lecour 87è); N'Diaye (Watier 86è)

Un soirée à Venoix.
La pelouse du stade d'Ornano étant en réfection depuis la fin du dernier championnat, le SMC retrouve Venoix pour son premier match à domicile, avec un nombre de places limité à 6000. L'adversaire est Wasquehal et sur ce terrain plus petit, Caen n'arrive pas à trouver la faille et doit se contenter d'un 0-0.
Un attaquant de plus.
Ce score est aussi obtenu à Niort et Malherbe reçoit ensuite Le Mans pour ses retrouvailles avec d'Ornano. Tafforeau ouvre le score grâce à un tir splendide en lucarne, mais Le Mans réussit à égaliser à la fin du temps réglementaire sur penalty. Ce n'est pas fini car le SMC obtient à son tour un tir au but à la dernière minute des arrêts de jeu mais Arnaud Tanguy place son tir au-dessus. Deux matches à l'extérieur plus tard, avec autant de défaites et le retour de Glonek, Caen se retrouve douzième à la fin du mois d'août. Le constat d'un manque de réalisme offensif malgré les occasions conduit alors les dirigeants à recruter l'expérimenté Christophe Horlaville, qui a évolué à Rouen, Cannes, Le Havre et Metz et qui avait déjà failli venir, Simba ayant été pris à la place.
Lille tombe à d'Ornano.
Le Stade Malherbe de Caen aligne alors six matches sans défaite. En gagnant à Lorient et à Sochaux après l'avoir fait à Toulouse, il réalise l'exploit de battre les trois équipes reléguées chez elles. A domicile, après avoir été tenu en échec 2-2 par Gueugnon en égalisant dans les arrêts de jeu, Caen réussit également l'exploit d'être le premier à faire chuter le leader Lille, invaincu jusque là. Seyni N'Diaye signe juste avant la mi-temps le seul but d'une victoire mal acceptée par les Nordistes.
 

CAEN-LILLE 1-0 (N'Diaye)

Catherine; Mendy, Caillet (Deroin 73è), Glonek, Lecour (Guéla 80è); Hébert, S.Tanguy, Gallon, Rothen; N'Diaye (Barré 68è), Horlaville

Remontée.
Ce succès permet à l'équipe d'occuper la quatrième place, ex æquo avec Amiens et Guingamp, clubs qu'elle rencontre alors. Après avoir infligé un cinglant 4-0 aux Picards sur leur terrain, Caen perd face à  Guingamp contre le cours du jeu, en offrant un penalty aux Bretons et en frappant sur la transversale. Ce match heurté, fini à dix contre dix, voit l'En Avant s'imposer 2-1 devant 18000 spectateurs. Jusqu'à la fin des matches aller, Caen reste six matches invaincu, dont quatre nuls et termine par un spectaculaire 6-1 contre Cuiseaux-Louhans. Cette première partie de championnat est atteinte à la quatrième place, ex æquo avec Toulouse troisième. Le SMC est alors éliminé de la coupe de la Ligue à d'Ornano, par Le Mans qui a mené 2-0 mais s'impose 2-1 après une fin de match où les Caennais auraient pu égaliser.
Sur le podium à la trêve.
Trois rencontres plus tard, sans défaite, Caen est troisième à la trêve, devançant Guingamp à la différence de buts. Pour le dernier match de l'année, Malherbe est cependant éliminé à domicile par Lorient en coupe de France aux penalties, après avoir deux fois pris l'avantage.
Lorient puis Sochaux enlèvent les illusions.
Le championnat reprend avec deux matches à domicile mais Caen ne parvient pas à profiter de cette double réception, en concédant deux matches nuls 1-1 à Créteil et Cannes, ayant à chaque fois dû courir après un score ouvert par l'adversaire à la douzième minute. Après un nouveau partage des points (0-0) à Valence, Caen reçoit Lorient. Horlaville ouvre le score mais il est expulsé en seconde mi-temps et Lorient égalise puis prend l'avantage. C'est ensuite N'Diaye qui est exclu et les Bretons l'emportent finalement 2-1. Privé de ses deux attaquants, Malherbe, dont le match à Gueugnon a été reporté, accueille alors Sochaux. Rothen marque rapidement puis Caen s'accroche à cet avantage. La dépense physique inhérente et un penalty à l'heure de jeu accablent les Malherbistes qui sont finalement battus à la dernière minute.
 

CAEN-SOCHAUX 1-2 (Rothen)

Catherine; Mendy (Lecour 46è), Caillet, Glonek, Tafforeau; Hébert, Deroin, S.Tanguy, Gallon (Watier 82è), Rothen; Ouejdide (Marie 60è)

Sixièmes sur le fil.
Le calendrier n'est pas favorable et Caen se déplace chez le leader lillois pour une défaite 3-2, après être revenu de 0-2 à 2-2. Le SMC laisse ses dernières illusions à Gueugnon lors du match en retard en encaissant un sévère 4-0 et en tombant à la huitième place. Amiens paye les frais d'un réveil ponctuel en perdant 4-1 à d'Ornano mais ensuite Caen est battu à Guingamp et fait trois nuls consécutifs avant une défaite à Ajaccio. Cette chute l'amène à la dixième place à trois journées de la fin. Mais Malherbe sauve la face en gagnant 4-1 face à Châteauroux puis 4-0 à Cuiseaux-Louhans. La réception de Toulouse pour finir s'achève avec un nul 1-1 et Caen termine sixième.
 

Effectif (matches joués)

Gardien

Catherine (38)

Défenseurs

Mendy (30-2), Gnohéré (21), Lecour (30-1), Tafforeau (35-1), Glonek (33-1), Terrien (5), Caillet (32), Barré (8), Bellisi (3)

Milieux

S.Tanguy (38), Gallon (31-9), Deroin (27-1), A.Tanguy (11-1), Harchèche (1), Rothen (38-3), Hébert (38-9)

Attaquants

Watier (37-8), N'Diaye (30-3), Horlaville (31-10), Ouejdide (8-1), Guéla (1), Marie (1)

Difficultés offensives et physiques.
On a vu que des problèmes offensifs, comblés seulement partiellement par l'arrivée d'Horlaville, ont pénalisé l'équipe. D'ailleurs, la nouvelle recrue est le meilleur buteur avec seulement dix réalisations. N'Diaye a déçu en ne marquant que trois fois et en se montrant assez maladroit malgré une présence indéniable. De plus, le report du match contre Gueugnon a créé un trou dans le calendrier, pendant lequel  l'absence de compétition s'est révélée préjudiciable au niveau physique. Enfin, l'ambiance interne dans l'équipe s'est, semble-t-il, dégradée avec la mauvaise série. Par contre, Malherbe a retrouvé une affluence moyenne de plus de 10000 spectateurs, en fait 11555, y compris le match à Venoix.

CHAMPIONNAT : DEUXIEME DIVISION

Matches aller

Matches retour

TOULOUSE-CAEN 0-1

 WASQUEHAL-CAEN 0-0

 CAEN-WASQUEHAL 0-0

 CAEN-NIORT 2-1

 NIORT-CAEN 0-0

 LE MANS-CAEN 0-0

 CAEN-LE MANS 1-1

 CAEN-CRETEIL 1-1

 CRETEIL-CAEN 2-1

 CAEN-CANNES 1-1

 CANNES-CAEN 1-0

VALENCE-CAEN 0-0

CAEN-VALENCE 1-0

 CAEN-LORIENT 1-2

 LORIENT-CAEN 1-2

GUEUGNON-CAEN 4-0

CAEN-GUEUGNON 2-2

 SOCHAUX-CAEN 1-2

 SOCHAUX-CAEN 1-2

LILLE-CAEN 3-2

CAEN-LILLE 1-0

 CAEN-AMIENS 4-1

 AMIENS-CAEN 0-4

 GUINGAMP-CAEN 3-1

 CAEN-GUINGAMP 1-2

CAEN-LAVAL 1-1

LAVAL-CAEN 1-1

NIMES-CAEN 0-0

CAEN-NIMES 2-1

CAEN-NICE 1-1

NICE-CAEN 0-0

AJACCIO-CAEN 1-0

CAEN-AJACCIO 1-1

CAEN-CHATEAUROUX 4-1

CHATEAUROUX-CAEN 0-0

LOUHANS-CUISEAUX-CAEN 0-4

CAEN-LOUHANS-CUISEAUX 6-1

CAEN-TOULOUSE 1-1

6ème, 53 points, 12 victoires, 17 nuls, 9 défaites, 50 buts marqués, 37 buts encaissés

COUPE DE FRANCE

7ème tour

VIRE (CFA2)-CAEN 2-3

8ème tour

CAEN-LORIENT (D2) 2-2 (6-7 tàb)

 

 

 

 

 

 

1998/99

 

Accueil

 

2000/01